Le discours de Macron en direct.


J'ai essayé, exercice difficile, de suivre en direct le discours de Macron et de noter en direct mes réflexions et écrire ce que je retenais. Je vous livre ce travail ici, soyez indulgents!

 


 

- Et juste après Le monarque, il fallait bien que TF1 y aille de son mépris. Macron étant passé, c'est le hideux humoriste qui s'y est collé: "je parle comme Sardou, parce que quand même, les gilets jaunes, je ne vais pas le leur dire avec du Baudelaire." Si tu trouves plus méprisant tu me le dis, et tu ne viens pas me parler d'humour là!

 

- Malgré son début de discours larmoyant et surjoué, sans la moindre émotion sensible, à l'évidence est qu'il ne mesure pas la détestation et le fait que le peuple de France lui a tourné le dos! L'avenir proche je crois va lui montrer que sa parole est devenue inaudible.

 

- Je ne sais si vous avez noté cette phrase lourde de sous-entendus... «Je veux que nous mettions d’accord la Nation avec elle-même, sur ce qu’est son identité profonde; que nous abordions la question de l’immigration, il nous faut l’affronter»

 

- Rien sur le fonctionnement de la démocratie, sur le trop d'importance de la technocratie, sur le contrôle des politiques par les citoyens.

 

- Attention, le père fouettard l'a affirmé, les riches vont être sévèrement punis s'ils osent encore pratiquer leur sport favori, la fraude. On va le croire!.

 

- Moi je ne vois rien qui ressemble à un changement de politique, je vois des mesures qui vont accentuer les inégalités dans les couches inférieures de la société, aucune qui ne va impacter le plus riches comme de bien entendu!


- Toutes les autres mesures, rien que du flou et du vent!

 

- Quant à la prime de fin d'année qu'il suggère, il n'y aura pas d'obligation. Décision parfaitement inégalitaire et qui pourra faire effet d'aubaine en remplaçant d'éventuelles augmentations de salaire à venir par cette prime. Bénéfice pour l'entreprise, pas de charges...

 

* Résumé : aucune position politique, juste un semblant de méa culpa, quelques câlins comme cadeau de Noël, un air de pipeau pour nous endormir...


- Il n'a pas compris je crois à quel point il a perdu le contact.

 

- Premières réactions, déception, et mesures jugées insuffisantes!

 

- Trop forts TF1, après 5 minutes, ils sont déjà capables de chiffrer les mesures.

 

- Donc, si j'entends bien, plus aucune cotisation sociale... Dans quarante ans, tu vas voir la catastrophe.

 

- Intéressant: aucun mot sur les financements de ces mesures, argument qui était mis en avant systématiquement avant!

 

- Hausse de la CSG annulée en-dessous de 2000€... Ok...et l'alignement sur l'inflation?

 

- Marrant, TF1 envoie 30 secondes après la fin du discours, un reportage qui parle d'une augmentation de 100€ du smic.

 

- Maintenant, les maires se mettent à l'intéresser de nouveau, il aura eu du mal à comprendre.

 

- Brusquement il a des idées! C'est vrai que pendant 18 mois, il s'est entraîné sans doute, mais n'avait pas pris la bonne route!

 

- Quand il parle du choix par la France de sa politique en 2017 il se leurre. Les gens n'ont pas voté pour un programme, ils ont voté contre Le Pen.

 

- Mettre fin aux évasions fiscales... Chiche! On attend ça depuis 18 mois quand même!

 

- Augmentation du smic de 100€ suppression de l'imposition sur les heures sup.


- Annulation de la hausse de CSG pour 2019. Nous pas concernés mais tant mieux pour les bénéficiaires.

 

- L'investissement est inédit... Ah bon, j'avais cru voir des baisses de crédits EN, Santé fonction publique.

 

- « Il m'est arrivé de blesser certains d'entre vous... Mais c'est parce que je me battais pour vous! »
« Ma légitimité, je ne la tire que de vous! »
Pour rappel, 20% des électeurs!

 

- Mais où a-t-il vu que nous étions divisés? On n'a peut-être jamais été aussi soudés.

 

- Macron a vu les femmes seules sur les ronds points... Pas à Cahors en tous cas, on ne l'a pas vu.

 

- « Cette colère peut être notre chance... » Quand on vous le dit : il fume!

 

- Le calme doit régner, nous y mettrons tous les moyens »… Vous êtes avertis

 

- Il commence par les violences c'est mal parti! « Les irresponsables politiques » dit-il... A qui pense-t-il?

 


 

 

S'il fallait faire un résumé de cette funeste soirée!

 

Les mesures annoncées:

– Augmentation du Smic de 100€ sans qu’il n’en coûte un seul euro de plus pour l’employeur. Qui va payer ? Facile, les impôts de la classe moyenne.

– Retour de la désocialisation des heures supplémentaires. Déjà existantes sous Sarkozy, avec le célébrissime slogan « travailler plus pour gagner plus » qui avait on s’en souvient détruit un paquet d’emplois. On n’embauche pas quand il suffit de faire travailler un peu plus ceux qui ont déjà un job.

– Annulation partielle de la hausse de CSG pour les retraités. Pour ce qui est de l’alignement sur l’inflation : silence. Pour ce qui est de l’égalité de traitement, silence !

 

Pour ce que j’ai appelé dans cet article le petit air de pipeau :

 

– Des réunions pendant 6 mois. Pour faire quoi ? Parler de quoi ? Aboutir à quoi ?

– La lutte contre l’évasion, la fraude… Et là on doit le croire, ils vont certainement s’y attaquer ! Ils n’en ont jamais eu l’occasion.

– J’ai entendu passer très subrepticement le vote blanc qui serait pris en compte. De quelle manière ? Juste les compter ? Leur donner un pouvoir invalidant ?

 

A part ça ? RIEN !Et bien loin des demandes des gilets jaunes.

 

Rien d’autre que du vent et mille raisons pour les gilets jaunes de ne pas rentrer chez eux !

 

 

 

 



10/12/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets décembre 2018 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres