Tics de langage: une mode crispante.


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/l.gif
es journalistes en sont friands: ils les emploient à tour de clavier, à tout bout de champ, les plus souvent à mauvais escient. Mais qu'importe. Ils adorent ces expressions devenues virales comme ils disent sur les réseaux et nous les imposent quel que soit le sujet.

Très à la mode ces derniers temps, l'expression "en marge" et le verbe "sanctuariser".

Tellement utilisés que ça en devient extrêmement agaçant.

 

"En marge". Des gilets jaunes blessés en marge des manifestations, des arrestations en marge des manifestations, les exemples sont quotidiens, innombrables, tous aussi inappropriés les uns que les autres. Car, rappelons-le, l'expression "en marge" signifie "en dehors de, à l'écart de, à côté de" . Donc, tous les événements qu'ils nous relatent se seraient donc déroulés "à l'écart" des manifestations, "en dehors" des rassemblements, "à côté" des défilés... Vous l'aurez remarqué, le contresens est total. L'expression ne veut plus rien dire. Si ces gens ont souffert de quelque manière que ce soit de l'intervention de la police, c'était bien parce qu'ils se trouvaient au cœur de l'action et pas quelque part, sait-on où, en marge des événements dont ils auraient dû de ce fait être protégés. Cette mode, ce marqueur linguistique car c'en est un, on se reconnaît par les mots qu'on emploie, est absurde et très irritante. Ce peu de respect pour la langue va de pair avec un manque de respect pour ce qu'on relate, pour les gens dont on parle et à qui on parle.

 

"Sanctuariser",

Le mot est apparu brutalement, si j'ose dire, après les manifestations du 16 mars à Paris. on a appris que de très nombreux CRS n'étaient pas intervenus dans la manifestation trop occupés qu'ils étaient à faire le pied de grue pour "sanctuariser" l'Elysée. Là encore, une petite définition s'impose. Sanctuariser quelque chose "consiste à lui donner une dimension sacrée, importante voire inviolable. " Rien que ça! Une dimension sacrée à l'Elysée? Moi j'en étais resté au monarque s'abritant là-bas, voila que maintenant, il va falloir admettre qu'en ces lieux réside une divinité. On en découvre tous les jours, mais là ça va loin!

 

Je sais, vous allez me dire que ces temps-ci, il y a maints sujets infiniment plus graves que ces tics linguistiques. Je vous l'accorde. Mais je ne peux m'empêcher de penser qu'étant donné que la pensée est véhiculée par le langage qui intervient également dans la conception du discours, ces "modes" linguistiques sont loin d'être anodines et accompagnent inévitablement la pensée officielle et ses diffuseurs.

 



19/03/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres