Sarkozy, un lourd héritage!


Je sais, on va me dire : « encore un article sur Sarkozy, il n’est plus aux affaires, il faudrait peut-être passer à autre chose ! »

 

Je suis désolé d’insister. N’en déplaise à certains, je crois qu’il fut quand même revenir un peu sur le bilan de l’ex président. Pendant qu’il bronze allègrement au Maroc sous la protection bienveillante de son ami le roi, il faut regarder d’un peu plus près ce qu’il laisse derrière lui.

 

En effet, lors de mes pérégrinations sur la toile, à la lecture de multiples forums, blogs, prises de positions, j’ai le sentiment que Sarkozy et les siens ont participé activement au blocage et au démantèlement de la société française. A force de dresser les uns contre les autres, ils ont réussi à persuader tout un chacun que le véritable ennemi est son voisin le plus proche. Ils ont conduit à désigner des groupes à la vindicte populaire. Ils ont fait d’une société jadis solidaire un enfer d’individualisme et d’intolérance.

 

Je tiens à tenter un bilan, car je crois que cet héritage va peser longtemps sur notre société. Cet héritage, la droite va devoir le regarder en face, se positionner et le gérer. La gauche ne pourra pas non plus l’ignorer et devra l’intégrer dans ses réflexions.

 

Les déclarations faites et  mesures prises même après l’élection de F. Hollande montrent à la fois précipitation, mépris du suffrage universel, volonté de miner le terrain pour leurs successeurs. Qu’il s’agisse de l’évaluation des enseignants imposée par le calamiteux Chatel (l’homme des 17 rapports enterrés), des déclarations de Pécresse sur les comptes de la France, et la TVA sociale, des fichiers de Guéant, les mines à retardement et les dangers sont nombreux.

 

L’ardoise de 20 milliards laissée par le dernier gouvernement UMP est elle aussi d’une extrême gravité dans ce qu’elle va gêner la marge de manœuvre des successeurs.

 

Les fichiers de Guéant activés dans la plus grande précipitation. 

 

La droitisation de la campagne de Sarkozy a semé le trouble. Aujourd’hui, l’UMP se trouve avec un électorat plus droitier que ses élus. L’homme étant ce qu’il est, le score de Sarkozy aux présidentielles montrant que la stratégie de Buisson n’était pas si mauvaise, on se pince le nez et on est prêt à vendre son âme au diable pour un siège de député. Ensuite, il faudra bien vibre avec ça !

 

A inclure dans l’héritage également, le mouvement « La droite forte » initié par Guillaume Peltier le monsieur sondages de Sarkozy qui entend regrouper « la génération sarkozy » et qu’il présente ainsi : « L’idée, c’est d’avoir une droite juste et populaire, moderne sur la forme, audacieuse sur le fond, et qui mette en avant plusieurs thèmes comme l’éducation, le patriotisme européen et économique, les PME, et la question centrale des quartiers. ». On se demande qui a bien pu lui suggérer ces thèmes, car sauf erreur de ma part, la politique de Sarkozy a toujours été loin de ces belles pensées.

 

 Tous ces points montrent que Sarkozy laisse un certain nombre de cadeaux empoisonnés dans la société française. Je persiste à dire que son bilan désastreux se fera sentir encore longtemps dans ce pays, et que le paysage politique sera à recomposer après lui. Outre les petites mesquineries de mesures prises au dernier moment, ce qui me paraît le plus grave est d’avoir banalisé les thèmes et les discours d’extrême droite.

 

 

 

 



26/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets mai 2012 - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion