regarder autrement l'électorat du FN.


Je suis très agacé par les commentaires que je lis à droite et à gauche après ce premier tour. Je suis très agacé surtout par ceux qui concernent le vote FN. Ces presque 20% me questionnent moi aussi bien sur, mais mon analyse ne rejoint que partiellement la brutalité des commentaires qui fleurissent sur le net.

 

Tous les électeurs du FN seraient de sales fascistes, des abrutis de première, la honte de la France. Un peu rapide et un peu schématique je trouve. Je ne suis pas aussi catégorique. D’ailleurs, une analyse aussi primaire ne peut que nous écarter des bons choix pour les combats à venir. Regardez les lieux où le FN a fait ses plus gros scores et posez-vous les bonnes questions. Pourquoi le FN rassemble  plus d’ouvriers que le front de gauche ? Pourquoi les départements qui votent massivement FN ne sont pas forcément ceux où l’immigration pose le plus de problèmes ?

 

Je ne crois pas que tous les ouvriers soient fascistes et xénophobes par nature. Je crois qu’à force d’instrumentaliser ce parti, le sortant et ses sbires ont préparé et enrichi le terreau de sa progression.  Non ! Tous ces électeurs ne doivent pas être ainsi stigmatisés. Je crois plutôt que tous ces gens en ont assez d’années de galère et de désespérance de promesses non tenues, de mépris. Ces gens sont en colère, et la colère prend parfois de mauvais chemins. Alors, lassés de tout et de tous, ils se tournent vers celle qui n’a encore jamais été « aux affaires », qu’ils considèrent comme non responsable de leurs maux. Peu importent ensuite les arguments avancés. Il suffit de savoir que les responsables ce sont les autres et que par un coup de baguette magique il sera mis un terme à toutes les difficultés. Mais de trop simplifier le débat c’est se priver des moyens de lutter contre l’envahissement progressif de notre tissu social par cette idéologie nauséabonde.  

 

Alors, je me refuse de dire tous des fascistes, tous des imbéciles, je m’efforce plutôt de considérer que c’est au niveau des idées que les choses devront avancer et changer. Qu’il faudra que tous ces gens voient rapidement leur situation s’améliorer. De tous temps, les idéologies fascistes se sont développées sur le terreau des crises. La France risque de voir augmenter l’influence du FN. Maître en matière de manipulation des masses comme tous ses partis frères, le FN tisse sa toile dans la vie politique française. Sa stratégie est aujourd’hui limpide. Faire battre Sarkozy, Participer à l’effondrement prévisible de l’UMP et se présenter comme l’ultime recours pour refonder la droite en France. Cette perspective ne peut que ravir un électorat qui saura se mobiliser en  2017. Nous avons 5 ans pour changer fondamentalement les choses et empêcher que pareil cataclysme ne s’abatte sur nous.

 

Il n’y a pas de bon et de mauvais côté du miroir. Nous ne devons pas avoir l’arrogance de considérer que nous sommes détenteurs d’une vérité universelle. Nous ne parviendrons pas à convaincre en commençant par insulter et stigmatiser des gens en perdition. Le FN et ses dirigeants ne sont pas respectables, les gens qui s’égarent dans le labyrinthe de l’idéologie d’extrême droite doivent être respectés et convaincus un à un !

 

 



23/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets avril 2012 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 208 autres membres