La finance contre la dette française : spéculation


Pendant que le petit peuple français est anesthésié par cette pitoyable campagne présidentielle, le système et ses sbires ne restent pas inactifs. Les dernières déclarations scandaleuses de Fillon sur une vraisemblable attaque de la France en cas de victoire de F. Hollande devraient attirer l’attention au moins des commentateurs avertis. Surtout quand cette déclaration  arrive au moment ou on apprend que l’EUREX va lancer le 16 avril un contrat à terme sur les emprunts d'Etat Français. 13 ans après la disparition du MATIFet à une semaine du premier tour des présidentielles, cette décision n’est certainement pas innocente.

 

Si les raisons avancées par les spécialistes peuvent apparaître comme « louables » ( à leur yeux bien sur), les raisons cachées le sont sans doute beaucoup moins.

Ce contrat présenté comme devant permettre d'améliorer la liquidité sur les obligations d'Etats françaises, sera bien plus surement un magnifique outil de spéculation sur les emprunts français et donc sur la dette. L’exemple de l’Italie devrait nous rendre plus suspicieux !

Le monde de la finance ayant récemment exprimé sa vision de la campagne actuelle (« une campagne frivole et surréaliste »), on ne peut que s’interroger sur le message que les marchés veulent faire passer à nos politiques.

 

A cet égard, la phrase de Fillon « avec François Hollande, la spéculation fera son retour en Europe » rajoute à notre inquiétude.



 

Pour compéter votre information :

 

Cet article dans MonFinancier.com

Cet article dans Plume de Presse

Cet article signé JP Cheminade candidat à l’élection. 

 

 



11/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets avril 2012 - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion