Premier Mai


Après la polémique sur le premier mai « malicieusement lancée par le président sortant, peut-être est-il utile de faire un rappel sur cette fête.

En cherchant, on trouve en fait deux origines au premier mai.

 

Une fête liée au muguet…

Cette fleur originaire du japon est signalée en Europe depuis le Moyen-âge. Elle symbolisait le printemps et était un porte bonheur pour les Celtes.

 

La tradition du muguet que l’on offre le premier mai remonterait au roi Charles IX qui l’officialise le 1er mai 1561. Il décide d’offrir chaque année un brin de muguet aux dames de la cour. La tradition trouve son origine ici.

 

Cette fleur accompagne les rencontres amoureuses. Nombreux sont les « bals du muguet » en Europe, interdits aux parents, où les jeunes gens étaient vêtus de blanc et où les garçons portaient un brin de muguet à la boutonnière.

 

La fête du travail…

Le 1er mai 1886 à Chicago, les syndicats lancent un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures. Les usines sont paralysées par cette grève qui réunit quelques 400 000 personnes. Le 4 mai, alors que le mouvement se poursuit, une bombe est jetée sur les policiers qui ripostent. On dénombrera une dizaine de morts dont 7 policiers. 5 anarchistes seront condamnés suite à ces évènements.

 

Le 20 juin 1889, le congrès de la 2ème internationale socialiste se réunit à Paris pour le centenaire de la Révolution française. C’est ce jour qu’et prise la décision de faire du premier mai un jour de lutte à travers le monde avec pour objectif la journée de 8 heures. Cette date a été bien entendu choisie pour commémorer le 1er mai 1886 de Chigago.

 

Dès 1890, les manifestants arborent un triangle rouge symbolisant une triple revendication : 8 heures de travail, 8 heures de loisirs, 8 heures de travail. Ce triangle rouge a été remplacé ensuite par une fleur d’églantine puis par un brin de muguet.

 

Le 24 avril 1941, sous l’occupation allemande, le gouvernement désigne officiellement le 1er mai comme la Fête du Travail. L’objectif était de rallier les ouvriers : ce jour devient chômé.

 

C’est en Avril 1947 que le gouvernement issu de la Libération en fait un jour chômé et payé.

De nos jours, la plupart des pays européens (Suisse et Pays-Bas exceptés) commémorent la Fête du Travail. Au Royaume Uni, c’est le premier lundi de mai qui est férié week-end oblige.

 

Quand aux Etats Unis, là d’où tout est parti, ils fêtent « le Labor Day » le 1er lundi de septembre.

 

Ce petit rappel pour dire à N. Sarkozy que sa tentative de récupération de cette fête est bien malvenue !

 



27/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres