Qu'en est-il des emplois créés par fracturation hydraulique?

 

Les emplois créés par fracturation ne sont pas le genre d'emplois qualifiés que les travailleurs américains méritent. Ils sont dangereux, exposant les travailleurs à des substances chimiques dont les effets à long terme sur la santé humaine sont encore inconnus. Il n’y a pas que ce type d’emplois à proposer aux ouvriers, surtout lorsqu'on les compare à des emplois nombreux et durables disponibles dans les secteurs de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

La création d'emplois dans l'efficacité énergétique est de 2,5 fois à quatre fois - pour la rénovation des bâtiments et les transports en commun, par exemple - plus grande que celle du pétrole et du gaz naturel.

Pour les énergies renouvelables, la création d'emplois se situe entre 2,5 fois et trois fois plus que pour le pétrole et le gaz.

En revanche:

Selon un récent article du New York Times, les emplois dans l'industrie du pétrole et du gaz sont  sept fois plus susceptibles d'être fatals que dans les autres secteurs de l’industrie.

Josh Fox mène actuellement une enquête sur la sécurité des travailleurs et du risque chimique. Il a interviewé de nombreux travailleurs qui ont participé au nettoyage de sites de forage, au transport de produits chimiques radioactifs et cancérigènes, au nettoyage vapeur de l'intérieur des réservoirs de condensat qui contiennent des composés nocifs organiques volatils (COV), des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et d’autres produits chimiques et sans équipements de sécurité. Beaucoup de travailleurs ont été blessés et rendus malades au point qu’ils ne peuvent plus travailler normalement et ont été licenciés ou ont du quitter leur travail sans assurance maladie.

Un projet de loi pour améliorer la sécurité des travailleurs, rédigé par le sénateur Etat Tony Avella de New York, surnommée «loi de CJ" en l'honneur du chef Bevins, un travailleur de la plate-forme tué sur un site dangereux dans l'État de New York, compte actuellement plus de 30 co-sponsors et est examiné par le Sénat de l'État de New York.

 

L'original sur le site de Josh Fox

 



01/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Gaz de schiste 2013 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres