Etats-Unis: la révolution du gaz de schiste se termine en désastre écologique et social


Publié le 1 novembre 2013 par Eldon

Deux récents rapports d’organisations indépendantes tirent  la sirène d’alarme sur les conséquences de l’exploitation du gaz de schiste aux Etats-Unis.

L’obsession du gouvernement américain pour devenir un pays énergiquement autosuffisant a provoqué  en effet une catastrophe écologique et sociale qui a particulièrement  touché les Etats de Pennsylvanie, du Texas et de La Louisiane, où se trouvent les plus grandes exploitations de gaz de schiste. 

1° Des conséquences écologiques désastreuses

Rusia Today fait état d’une étude menée par un  Freelance Bureau of International Investigation selon laquelle l’extraction du gaz de schiste est en train de transformer des terres agricoles en un désert empoisonné par les produits chimiques utilisés lors de  la production de gaz par la technique de fracturation,  qui a peu évolué depuis son apparition en 1940 et qui a rapidement été appelée «terrorisme vert» en raison de ses effets secondaires catastrophiques, . 

Les habitants des zones occupées par les sociétés d’extraction de schiste ont commencé à souffrir de diverses maladies parce que l’eau potable  est devenue un véritable poison. Les produits chimiques contenus dans  la composition liquide de 20 millions de litres introduits dans les puits , joints au  gaz qui en est extrait, contaminent les eaux souterraines.  

La composition du liquide utilisé est un secret commercial, mais selon un groupe environnemental américain, le fluide de fracturation se compose de plus de 90 substances chimiques différentes. 

En raison des fuites de gaz des puits défectueux, le niveau de méthane et de métaux lourds a largement dépassé les seuils autorisés pour les eaux souterraines. Ce qui est alarmant, c’est que la quantité de fuites de liquides  toxiques  dans la formation géologique peut dépasser les 70% des volumes injectés.

La seule option pour les familles touchées par l’intoxication afin d’améliorer leur état de  santé  et de retourner à une vie paisible est de vendre leurs terres à bas prix et de quitter la région. Pendant ce temps, les sociétés concernées essayent de taire le problème. Ainsi, la famille Hallovich dont les enfants sont constamment malades, s’est vue offrir une compensation de 750.000 dollars pour quitter la zone contaminée sans divulguer d’informations sur les effets du gaz. 

Selon Iris Marie Bloom, directrice de la fondation Protecting our waters , basée à Philadelphie, des nombreux cas d’intoxication par l’eau ont été recensés. «Nous savons aussi que les victimes sont menacées pour qu’elles gardent le silence. Les producteurs présentent le gaz de schiste comme combustible propre, mais en réalité  il pollue l’environnement à tous les niveaux de sa production. »

Cet été, des chercheurs de  l’Université Duke  ont par ailleurs analysé 141 échantillons d’eau potable provenant de puits privés dans le nord de Pennsylvanie à proximité des zones d’extraction de gaz de schiste. Les résultats ont alarmé les experts: la concentration de méthane dépasse  six fois le niveau autorisé aux Etats-Unis et celui de l’éthane, 23 fois. La situation dans la région s’est détériorée à un point tel que cela pourrait enflammer l’eau qui sort du robinet.

Il existe aussi le risque de tomber sur du méthane qui cherche naturellement un accès vers la surface. Un fermier de Pennsylvanie, qui essayait de forer sur son propre terrain, a provoqué ainsi une fuite de 84.000 mètres cubes de méthane pendant trois jours d’affilée. 

Par ailleurs, le rapport de l’Institut de la Terre de  l’Université Columbia  révèle que la technologie de  fracturation hydraulique provoque des tremblements de terre suite à une étude a menée dans l’État de l’Ohio, l’un des principaux sites de production de gaz de schiste. Pendant l’observation de la région depuis plus d’un an, les spécialistes ont enregistré 109 tremblements de terre, d’une magnitude maximale de 3,9. 

 

La suite de l'article  - ICI ->

 



30/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Gaz de schiste 2013 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres