Où en sommes-nous ? Où va le monde ?

Où en sommes-nous ? Où va le monde ? Chaque « aujourd’hui » est pire que tous les « hier ».Un flot d’informations et de « désinformation ». Des journaux télévisés qui déversent leur guimauve bien pensante, les mêmes sujets abordés de la même manière. Des historiettes, des « people », quelques fromages de chèvre, une fête de village, un président du FMI, un président de la république en campagne, quelques petites phrases sans intérêt. Surtout dormez bien « petit peuple » !

 

Où en sommes-nous ? Où va le monde ?

 

Fukushima ? On se demande aujourd’hui s’il y a même eu un accident.

 

Le gaz de schiste ? Les « représentations nationales » ont résolu le problème.

 

Mais de qui se moque-t-on ? Par quel « miracle » les centrales japonaises auraient-elles cessé de rejeter dans l’atmosphère et la mer leur poison éternel ? Comment ne pas penser que ce silence pesant n’est pas révélateur de l’incapacité des autorités japonaises à maîtriser la situation, et de la complicité du reste de la planète.

 

Mais de qui se moque-t-on ? Comment ne pas voir que l’exploitation des gaz de schiste partout dans le monde va nous faire entrer dans une nouvelle ère industrielle, dans un monde encore plus pollué, encore plus dépendant des forces de l’argent. Comment ne pas voir que nos élus nous jouent une partition odieuse. Celle des faux-semblants, celle des mensonges d’état. Comment ne pas penser que notre gouvernement joue la carte des lobbys contre l’intérêt des populations, de leur santé, des paysages, de la nature.

 

Mais de qui se moque-t-on ? Ces écolos que l’on vilipende. Ces rêveurs d’un âge révolu… Moi je les vois plutôt comme des lanceurs d’alerte. Les "écolos" me font moins peur que ce qu'ils dénoncent!

 

On se moque de vous ! On se moque de nous ! Le monde est entraîné dans une spirale meurtrière.

 

Toujours plus sale, toujours plus loin, toujours plus méprisant de la planète, toujours plus de dollars, toujours plus de profits pour toujours moins de personnes, toujours plus de drames, toujours plus de cadavres derrière les limousines du profit.

 

On se moque de vous ! On se moque de nous ! Nous n’avons que des mots à opposer à l’ignoble. Nous n’avons que nos certitudes et nos passions à opposer à leurs calculs.

 

Ils se moquent de vous ! Ils se moquent de nous ! L’œil rivé sur leurs indices, dirigeants corpulents et corrompus, « artisans » laborieux de cette mondialisation qui efface sur son passage toute trace d’humanité.

 

Se pose la question maintenant des limites de cette infamie. Se pose la question de notre capacité à accepter la vie qu’on nous impose. Se pose la question de notre devenir et de celui de la planète sur laquelle nous sommes tous embarqués. Se pose la question de notre capacité à être ou à devenir solidaires, respectueux, imaginatifs, volontaires, humains !

 

Se pose la question du mépris dans lequel on nous tient, cette « tiersmondialisation » de l’ensemble de la planète.

 

 

Se pose la question de notre volonté et de notre capacité à vivre débout !

 



17/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets février 2012 - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion