Manifestation du 17 novembre à Cahors.


Nous avons participé aujourd'hui au blocage du rond-point nord de Cahors.


Première surprise, le monde!

Le gouvernement et ses serviteurs essaient bien dès ce soir de décrédibiliser le mouvement d'abord avec les chiffres et ensuite avec les accidents. On essaie de nous faire croire que la moyenne des participants était si je sais bien compter d'une soixantaine de personnes par point de blocage. Quelle foutaise!


Seconde surprise, tous les âges sont représentés.

En effet, et les photos en témoigneront, toutes les générations étaient représentées.


Troisième surprise, la relative bienveillance des gens qui attendent patiemment.

Bon, il y a toujours quelques excités mais vraiment peu nombreux. Pas d'incident notoire sur la journée. Même une participation active à grands coups de klaxons, des gilets bien en vue, des saluts.


Quatrième surprise, aucun slogan concernant les prix des carburants.

malgré le bourrage de crâne de ces derniers jours par les médias, rien concernant le prix de l'énergie, mais l'expression d'un immense ras le bol, la détestation d'un président méprisant. Le slogan universel: Macron dehors!!! On en a marre.


Cinquième surprise, belle ambiance!

Beaucoup de discussions avec de nombreux manifestants qui montrent une convergence de vue sur de nombreux problèmes, des échanges courtois même si on n'est pas d'accord sur tout, et la même condamnation de Macron.


Sixième surprise, la très grande discrétion des forces de l'ordre. Sans doute en raison de la parfaite organisation.

Aucun incident pour ce qui concerne le passage des véhicules d'urgence sur un blocage filtrant qui ne paralysait pas totalement la circulation.


Et un constat: aucun signe distinctif quel qu'il soit autre que le gilet jaune si certains voient ce à quoi je fais allusion.

Voila. En résumé, une réussite dans la mesure ou ce blocage n'était pas le seul du secteur. Qu'il montre à l'évidence la détermination consécutive d'un immense ras le bol.

J'ai écrit ailleurs  dans ce même blog que les absents auraient tort. je crois ne pas m'être trompé.  Je vois dans les événements d'aujourd'hui le début d'un mouvement qui pourrait faire tâche d'huile et ébranler le pouvoir. Ceux qui n'en feront pas partie seront disqualifiés.

 

En attendant, content d'avoir été présent aujourd'hui et de n'être pas passé à côté de l'événement!

 

 

 

Lire également cet autre article: Lendemain de manif: 18 novembre 2018

 


 

 

Manifestations à Cahors (suite)

 

19/11/2018

 

Le mouvement continuant, nous avons passé encore aujourd'hui plusieurs heures sur le blocage du Regourd.

Constats:

Bien que moins nombreux que samedi, les gens présents étaient particulièrement motivés. Tous avaient suivi les déclarations du premier ministre, tous en étaient particulièrement énervés. Le prix des carburants est bien loin... Nous sommes bien en présence d'un rejet massif et déterminé de ce gouvernement et de sa politique et une rancœur qui s'accroit de voir des gouvernants aussi méprisants et sourds.

 

Je pense que Macron et ses sbires devraient prendre conscience de cet état d'esprit qui n'est pas près de changer loin s'en faut.

 

L'ambiance encore bon enfant, pas de débordement,  même s'il y a eu quelques automobilistes grincheux. Par contre, une très grande quantité de personnes bienveillantes, affichant et affirmant leur soutien spontanément. Ceux-là ne sont comptabilisés par personne!

 

Le mouvement continue demain, il serait souhaitable qu'il s'associe à la manifestation des infirmières et personnels soignants.

 

L'avenir des gilets jaunes sera dans la somme des mécontentements et la capacité potentielle de fédérer ces colères. Rien n'est impossible.

 

A demain donc, et nous verrons bien ce que sera l'avenir.

 

 

 

 

 

 

 

 



17/11/2018
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets novembre 2018 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres