17 novembre 2018 - Les absents auront tort!


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/j.gife le dis sans crainte : ceux qui resteront à la maison bien à l'abri le 17 novembre se trompent et seront disqualifiés pour les temps futurs.

 

L’événement pourrait en effet être marquant, il n'est que de voir les efforts faits par le pouvoir et ses médias pour le discréditer ou même pour le menacer. « Nous n'accepterons pas ...» reprennent-ils en chœur.

 

Il est pourtant symbolique ce mouvement naissant : la symbolique du gilet jaune que certains ont tellement raillé au prétexte qu'on ne mène pas une révolution avec un gilet sur le tableau de bord. C'est méconnaître l'importance d'un symbole de ralliement. Ce gilet est à la fois symbole de visibilité et de danger, ce qui résume parfaitement la situation actuelle. Une foule de français invisibles que le pouvoir s'ingénie à mettre en péril.

 

Ce mouvement est intéressant et prometteur car il se passe des politiques, il les renvoie tous dans les cordes, dans leur monde de compromission et d'abandon des classes populaires. Les réactions de la classe politique et syndicale ne trompent pas : le mouvement dérange car il se passe d'eux. Il existe en dépit d'eux, malgré eux, il leur montre combien ils sont devenus inutiles à la défense du peuple.

 

Ce qui me chagrine, ce sont ces gens, pourtant certainement de bonne fois qui reprennent l'argumentation de tous les valets du pouvoir, au pouvoir, ou souhaitant y être. Un mouvement noyauté par l'extrême droite et l'extrême gauche, l'épouvantail des extrêmes, que l'on ne suivra pas pour ne pas les côtoyer. Quelle foutaise ! Comme si dans un mouvement insurrectionnel il fallait donner des gages, obtenir un certificat de conformité.

 

Ceux qui ne seront pas là acceptent l'idée que nous ne sommes pas des gens clairvoyants, capables d'analyser les événements, que l'on peut continuer à nous berner avec une argumentation de bas étage.

 

Les absents auront donc tort. Ce pouvoir se moque des français, il nous fait avaler l'appauvrissement généralisé comme un passage obligatoire pour sauver la planète. Il présente ceux qui s'opposent comme de dangereux inconscients qui feraient le lit des extrêmes.

 

Ceux qui ne seront pas là ont tort, il leur sera reproché leur frilosité, leurs pseudo scrupules, leur inaction en fait, avec une argumentation des plus douteuses.

 

Le mouvement du 17 est l'occasion de fédérer toutes les colères, toutes les difficultés, d'amorcer un mouvement d'envergure.

La nervosité du pouvoir ces dernières heures devrait montrer que l'affaire est prise très au sérieux dans les sphères du pouvoir, et qu'elle les inquiète.

Si le peuple se montre capable en dehors de toute organisation traditionnelle de porter haut et fort ses revendications, un précédent sera créé sur lequel il sera ensuite possible de s'appuyer et contre lequel ils sont bien démunis.

 

Ceux qui ne seront pas là auront peut-être raté la naissance d'une révolte populaire que rien ne saura excuser. Il est un temps pour geindre, il est un temps pour agir. Ceux qui n'agissent pas se disqualifient et portent la responsabilité d'un éventuel échec.

 

Lire aussi cet article ... ICI

 



13/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets novembre 2018 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres