La prison se substitue à la peine de mort.


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/e.giflle avait 25 ans. Elle s'est pendue dans sa cellule à Fleury-Mérogis. Elle était incarcérée en préventive depuis 3 ans! 3 ans à attendre son procès dans une prison emplie à 146%.


Violences, coups venant des surveillants, humiliations, maltraitance, viols. Le quotidien inimaginable d'une personne en attente de jugement.


25 ans... Suicidée comme 4 autres co-détenues en moins d'un mois.


Vous éviterez de me rétorquer que vous, vous ne risquez pas d'être enfermé de la sorte... Qu'en savez-vous? Et est-ce un argument?


Une société qui tolère autant de violence contre des humains non encore jugés, qui fait d'un lieu de rétention et de punition un odieux outil de mort, est une société malade. Inhumaine et malade. Incurablement malade.


Et ceux qui n'y trouvent rien à redire sont des complices de cette dérive et de cette déchéance.

 



27/04/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets avril 2018 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres