L'extrême droite en Europe


L’extrême droite en Europe.

 

 

Pays

Dernier score connu

Notes

France

17,90%

Score réalisé au premier tour des présidentielles 2012.

Finlande

19,1%

Législatives 2011. Parti des vrais finlandais, son leader propose la mise en faillite et la sortie de l’Europe de tous les pays du Sud

Grèce

5,6%

Législatives 2009. L’Alarme orthodoxe populaire (LAOS) a participé au gouvernement de novembre 2011 à février 2012 avant de se retirer par opposition au plan d’austérité.

Italie

8,3%

Législatives 2008. Parti miné de l’intérieur par des luttes de succession.

Pays Bas

15,5%

Législatives 2010. Parti pour la liberté est la troisième force politique du pays. A rompu l’accord avec son allié conservateur par désaccord sur le nouveau plan de rigueur entraînant sa démission.

Pologne

0,24%

Législatives 2011. Parti de l’autodéfense de la république de Pologne.

Roumanie

3,1%

Législatives de 2008. Parti de la Grande Roumanie. En 2000 son leader atteint 33% au second tour des présidentielles. En 2008 le parti est éliminé du parlement en raison d’un score <5%

Slovaquie

5,1%

Législatives 2010. Parti national Slovaque. A fait partie de la coalition gouvernementale avec le centre gauche de 2006 à 2010. Une des phrases de son leader : « Il n’y a pas de Roms, seulement des gitans qui volent, pillent et dépouillent ».

Suisse

26,6%

Elections fédérales de 2011. Union démocratique du centre. Obtient pus de 20% des voix aux élections fédérale depuis 1999. Son leader a siégé au conseil fédéral pendant 4 ans.

Lituanie

12,6%

Législatives 2008. Parti pour l’ordre et la justice. Son leader a été président de la république en 2002 et destitué en 2003.

Autriche

28,2%

Score des deux partis d’extrême droite aux législatives de 2008. Le Parti autrichien de la liberté continue après la mort de son leader Jörg Haider à organier par exemple des bals pour l’élite européenne d’extrême droite.

Belgique

8,2%

Législatives de 2007. Vlaams Block devient le second parti flamand en 2004 avec 24% des voix. Dernier « exploit », création d’un site où on peut dénoncer les délits commis par des immigrés clandestins.

 

 

 

Bulgarie

9,4%

Législatives de 2009. L’Ataka est ouvertement xénophobe et n’hésite pas à appeler à « transformer les tziganes en savon ».

Danemark

13,9%

Législatives de 2011. Parti du peuple.

Hongrie

16,7%

Législatives de 2010. Mouvement pour une meilleure Hongrie. Premier objectif, la lutte contre les roms. Idées reprises maintenant par le parti du premier ministre.

Norvège

22,9%

Législatives de 2009. Le parti du progrès. Seconde force politique du pays de puis 2005.

Royaume Uni

3,1%

Législatives de 2011. Parti pour l’indépendance du Royaume Uni.

Royaume Uni

1,9%

Législatives de 2010. British National Party. Il a deux sièges au parlement européen.

Allemagne

1,8%

Législatives de 2009. Union du Peuple. Présente au parlement régional de Saxe depuis 2004 et en Mecklembourg-Poméranie-Occidentale depuis 2006.

Lettonie

 

Coalition de partis nationalistes et anti-russes. 8 sièges aux législatives de 2006 et 2010.

Slovénie

1,8%

Législatives de 2011 (contre 5,5% en 2008). Parti national slovène. Parti eurosceptique et anti OTAN.

Suède

5,7%

Législatives de 2010. Démocrates de Suède. 20 sièges au parlement en 2010.

Chypre

1,08%

Législatives de 2011. Front national Populaire.

Espagne

0,24%

Législatives de 2011. 1,73% chez les catalans. Plateforme pour la catalogne.

Irlande

0,1%

Législatives de 2011. Parti de la solidarité chrétienne.

Portugal

0,32%

Législatives de 2011. Parti national rénovateur.

République Tchèque

0,03%

Législatives de 2010. Parti national.

 

Plus d'informations à lire --> ICI 

 

 

 



25/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets avril 2012 - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion