Interrogation sur les révolutions arabes.


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/o.gifn essaie de nous les vendre comme les évènements du siècle ces "révolutions arabes". Pourtant, elles me posent question. Que n'a-t-on lu, vu et entendu. Des révoltes spontanées, menées avec l'appui des réseaux sociaux... Des peuples avides de démocratie... Seulement, tout ne me paraît pas si rose. En Algérie, des tentatives étouffées dans l'œuf, au Maroc, un roi qui a réussi avec quelques tours de passe-passe à éteindre un feu naissant. En Egypte, une armée encore toute puissante qui ne semble pas vraiment sur la route de la libéralisation. En Tunisie, des populations qui se ruent sur les bureaux de vote et dont le premier acte de citoyens libres sera de donner les rennes du pouvoir à un parti islamiste. Et la Lybie ? Ah ! La Lybie ! Que d’interrogations, que de doutes…Les médias nous ont abreuvé tout au long de cette bagarre d’images sur des combattants que l’on disait maladroits, indisciplinés, mal équipés, en tous cas incapables de venir à bout des mercenaires surentraînés de Kadhafi. Les images nous montraient quelques escarmouches, des gens tirant sur un ennemi invisible, et fuyant des « que ça chauffait un peu… ». Par contre, aucune image des attaques déterminantes, des prises des villes importantes . Je me demande vraiment qui a gagné ces batailles, n’y avait-il sur place que des conseillers militaires ou un peu plus ? Nous ne l’apprendrons jamais, mais je ne crois pas un seul instant que cette armée en guenilles a pu seule venir à bout du dictateur et de ses sbires. J’ai vraiment le sentiment que d’autres que les Libyens ont mené ce combat et qu’ils l’ont fait pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la démocratie. Je n’en veux pour preuve que cet airbus rempli de dirigeants d’entreprises français se ruant en Lybie alors que Kadhafi tait encore en fuite. Je n’en veux pour preuve que la maladresse de Mr Longuet déclarant que ayant été les premiers et les plus actifs, il serait légitime que nous en retirions quelques menus subsides.

 

Au risque d’être politiquement très incorrect, je rajouterai que l’arrestation de Kadhafi m’a indigné. Oh non je n’oublie pas toutes les exactions de son règne infiniment trop long. Mais son arrestation, dans les conditions qui nous ont été révélées n’honore ni ceux qui y ont participé ni ceux qui les soutiennent. Le CNT avait là une occasion magistrale de rompre de manière spectaculaire avec un passé sanglant. Tourner le dos à des années de dictature, des années de violence. Au lieu de cela, ils ont utilisé la même justice expéditive, la même violence, la même horreur, la même indignité. Et avez-vous entendu nos belles âmes s’en offusquer ? Que non ! Parce que voyez-vous, la disparition du dictateur était programmée, c’était une nécessité vitale pour tous ceux qui il y a peu encore le soutenaient, essayaient de nous faire croire qu’il avait changé, le recevaient avec tous les honneurs, acceptaient qu’il plante sa tente sur nos espaces verts et lui vendaient des centrales nucléaires. Un procès de Kadhafi était inenvisageable. S’il avait parlé devant un tribunal, qu’aurait-il pu révéler que nous ne devons pas entendre ? Sa disparition nous prive de la vérité encore une fois.

 

Et pour en finir, malgré tout le bien que BHL nous dit de cet obscur CNT, la première annonce ne manque pas d’inquiéter. La charia comme base de la future constitution de la Lybie. Bon c’est vrai me direz-vous qu’il nous est difficile d’exporter la démocratie, l’échantillon en notre possession étant bien perverti. Mais pour me résumer, toutes ces « révolutions » dont on nous a rebattu les oreilles me paraissent glisser rapidement vers un tout autre régime que la Démocratie. Là encore, cela ressemble à une vaste entreprise de déstabilisation d’une grande partie de la planète. Les dictateurs peuvent « amuser » et servir un temps, mais ils ont tendance à accaparer trop de richesses qui ne vont pas dans l’escarcelle des puissants de ce monde.

 

En Europe on nous joue l’air de la dette, dans le reste du monde on installe des marionnettes pour récupérer ce qui jusqu’alors a échappé au système.

 

Il n’y a ni noblesse, ni espoir dans tous ces évènements, seulement la désespérante destruction du monde.

 



24/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres