Grand débat: le bidouillage ahurissant!


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/i.gif
l y en a certainement qui doutent encore que ce grand débat, promu avec zèle par la macronie et ses éditocrates serviles ait pû être une vaste entreprise d’enfumage. Et bien, grâce à une travail d’analyse réalisé par le journal Le Monde, enfin dirais-je, la supercherie éclate au grand jour.

Le journal nous apprend en substance, preuves et arguments à l’appui, que plus de la moitié des textes rédigés sont en fait d’exacts copiés-collés des mêmes doléances.

 

L’exécutif a célébré la réussite de l’exercice, vantant un nombre record de participants et de contributions, notamment en ligne. Il annonce que la plate-forme aurait attiré 506 000 contributeurs, qui auraient apporté près de 2 millions de contributions – « 1 364 000 contributions aux questions fermées et 569 020 contributions aux propositions ouvertes ».

 

Mais que cachent donc vraiment ces chiffres ?

 

Bien que reconnus comme exacts, les chiffres donnés par le gouvernement ne reflètent pas réellement la qualité extrêmement variable des contributions.

L’analyse menée par le monde montre en effet que :

« certains contributeurs ont copié et collé des dizaines (voire des centaines) de fois leur texte. »

« plus de la moitié des textes rédigés comportent moins de dix mots. »

« plus de la moitié des textes rédigés sont en fait des doublons ou des champs vides .»

 

En résumé :

 

255 000 personnes ont pris la plume

 

« Le gouvernement met en avant le chiffre de 506 000 contributeurs, mais seules 255 003 personnes ont effectivement répondu à l’une, au moins, des questions ouvertes portant sur l’un des quatre grands thèmes.

Parmi elles, 135 684 contributeurs (53 %) n’ont répondu qu’à un seul des grands thèmes ; seulement 39 834 participants (15,6 %) ont répondu à tous les thèmes. »

Apparemment, certains contributeurs ont été particulièrement actif et prolifiques.

« Le participant le plus actif a […] déposé 472 contributions, sur plus de 11 000 textes écrits dans les champs de libre expression.

« [Dans] la totalité des cas ces contributions s’avèrent, au mieux, des copies d’elles-mêmes ; au pire, laconiques. En éliminant les champs vides (2,6 millions) et les doublons (2,6 millions), sur les 9,8 millions de textes, nous n’en comptons plus que 4,5 millions. »

 

Toutes ces données j’en suis certain vous montreront combien, encore une fois, la réalité et loin du tableau que nous dressent pouvoir et médias inféodés. Les conclusions tirées par le premier ministre hier et aujourd’hui, découlant prétendument de l’analyse des contributions de ce débat sont donc pour le moins sujettes à caution !

Nous pouvons raisonnablement émettre des doutes sur la sincérité de l’exercice et sur l’adéquation entre les souhaits réels du peuple français et la réponse politique qui va y être apportée. Restons vigilants.

 

Lire l’article complet du Monde … ICI

 



10/04/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres