Evasion fiscale.


Les états européens ont beau faire des effets de manche, le « président du peuple » a beau essayer de nous persuader qu’il les combats, les paradis fiscaux continuent de prospérer et d’attirer des sommes considérables. Outre l’aspect purement moral de cette fuite des capitaux, le manque à gagner pour les états est conséquent.

 

Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, ces paradis fiscaux ne sont pas majoritairement situés dans des « lieux exotiques »…

 

En tête de liste, on trouve la très « vertueuse » Suisse. Elle abriterait de l’ordre de 2000 milliards d’€ dont plus de 1000 pour la seule Europe. Viennent ensuite la Grande Bretagne, l’Irlande et toutes les îles britanniques qui cachent 1900 milliards d’€ dont 750 venant d’Europe. Le reste de ce peloton de tête est constitué des Caraïbes, de Panama, Hong-Kong, Singapour, Les USA et le Luxembourg qui abritent ensemble plus de 3000 milliards d’€. 7000 milliards d’€ «dorment » ainsi dans ces paradis. Pour la seule Europe, ce sont probablement quelques 3000 milliards d’€ qui échappent à tout contrôle des états.

 

Le problème est que cet argent qui a quitté son « pays d’origine » représente un énorme manque à gagner pour les états. Pour la France, ce sont chaque année quelques 120 milliards de revenus qui échappent à l’impôt, et donc quelques dizaines de milliards d’€ de recettes fiscales en moins.

 

Mais comment prétendre lutter contre cette évasion quand on a ratifié voir imposé des traités favorisant la libre circulation des capitaux. Même si les pays européens en ordre dispersé mettent en œuvre des « mesurettes » pour limiter cette évasion, la France reste dans le peloton de queue européen. Un président qui parle beaucoup mais qui agit peu quand il est question des riches.

 

Quand on demande toujours plus de sacrifices à ceux qui déjà ont le moins, une telle inaction est intolérable et coupable. C’est bien parce qu’il y a démission des politiques que ces pratiques sont possibles.

 

Je dis simplement au président sortant que s’il veut vraiment être le président du peuple, qu’il commence à taxer ceux qui trichent avec le système. Les 8 milliards d’€ du plan d’économies concocté par l’actuelle majorité seraient largement couvert par le seul recouvrement des dettes de ces évadés fiscaux. Sans parler de redressements et d’amendes !..

 

 



25/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres