Couac à La Rochelle.


 

Quand F. Hollande encourage ouvertement S. Royal, sa compagne elle soutient non moins fermement son opposant Mr Falorni.

Je ne trouve pas ce genre d’évènement anodin. Cette divergence affichée est à minima gênante.

A titre personnel, elle me gêne. Elle me gêne car elle témoigne d’un manque de retenue, d’une absence de prise en compte des réalités de la vie politique à la tête de l’Etat.

On peut bien sur dire que V. Trierweiler est libre d’exprimer une opinion différente de celle de son compagnon. Seulement voilà : Ce couple n’est pas n’importe quel couple, et il me semble nécessaire de le rappeler. Le président de la république n’est pas un homme comme les autres (même s’il revendique le contraire), sa compagne en conséquence n’est pas une compagne ordinaire elle non plus. A la tête de l’Etat, le président ne peut voir ses décisions « entachées » par les prises de position de sa compagne. Le devoir de réserve, cela existe et ce n’est pas forcément le renoncement à sa liberté. Il me semble qu’à tout le moins, la compagne du président a le devoir d’éviter de gêner son action. Il est des terrains où elle devrait briller par son absence, car elle peut user de sa position pour tellement d’autres causes moins… comment dire…personnelles !

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artimage_636480_3891414_20120110545636.gif

 



12/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets juin 2012 - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion