A Monsieur Albert Chennouf


Après sa déclaration calamiteuse sur « l’apparence musulmane d’un des militaires assassinés », je ne reconnais plus au président actuel le droit de parler au nom du peuple français. Je ne lui reconnais plus le droit de parler en mon nom. Avec ces propos, il me fait honte, il fait honte à la France, il insulte l’intelligence, il insulte les familles douloureusement touchées. Il piétine tout ce qui dans ce pays a pu servir de référence à tant de gens, tant d’espoir, tant de ferveur. Cet homme tue ce qui vibre en nous, compassion, respect, partage, affection, amour du prochain. Il est indigne de sa fonction, il est indigne de nous.

 

Je voudrais par ce petit texte dire à Monsieur Albert Chennouf combien je compatis à sa douleur. Combien j’ai honte que le président du pays que son fils avait choisi de défendre lui ai fait pareille insulte.

Je voudrais juste lui dire que je partage ses mots, que je veux les répéter avec lui, que nous devons tous les répéter avec lui, jusqu’à ce que ce « pitoyable » président les entende.

 

"Monsieur le président de la République, s'il vous plaît, soyez digne, taisez-vous, laissez-nous, (...), laissez mon fils dormir tranquille, laissez les autres enfants dormir tranquille". "Je ne savais pas qu'il y avait des soldats juifs, musulmans (...). Je croyais qu'il n'y avait que des soldats avec un emblème national"

 


 



27/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets mars 2012 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres