Un président minimal


François Hollande se voulait « président normal ». Le voila devenu président banal, puis président subliminal, et maintenant président minimal… Succédant à un hyper président, hyper excité, hyper médiatisé et hyper fatiguant, Hollande apparait au français hyper absent. Il n’a pas su trouver une posture accordée à l’époque que nous traversons. Les « hésitations » de  ses ministres, principalement du premier d’entre eux, ne favorisent pas la confiance. Alors cette dégringolade dans les sondages n’est que le reflet de cette perte du lien entre l’exécutif et les citoyens. Force est de constater que ce président ne donne pas l’impression de tenir fermement la barre. Les humains sont ainsi faits qu’ils ont besoin d’un guide, d’une référence solide pour avancer en confiance. Le problème principal de l’Etat aujourd’hui c’est de donner l’impression (mais est-ce seulement une impression) qu’il n’y a pas de ligne tracée, de fil conducteur, d’ambition, de vision de l’avenir. Le problème de ce pays, c’est aujourd’hui son président.

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024522_20120703322478.gif

 



04/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets novembre 2012 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres