Takkiedine, les amitiés particulières.


François Hollande vient d’annoncer que s’il est élu, il lèvera le secret défense sur l’affaire Karachi. On risque certainement en apprendre de belles sur cette obscure affaire. Peut-être cela accélerera-t-il un peu le traitement judiciaire qui brille pour l’instant par sa lenteur.

Je voudrais à ce propos faire un modeste bilan en ce qui concerne Monsieur Takkiedine, le principal protagoniste de cette affaire.

 

Ce qui m’intéresse au plus haut point, ce sont les relations entre ce personnage et le pouvoir en place. On nous a en effet tellement parlé de république, il est utile de regarder d’un peu plus près les éventuelles connivences.

 

Première constatation, il existe bien des relations étroites entre ce sulfureux personnage et « le premier cercle du chef de l’état.

De qui est-il question ? Brice Hortefeux (ancien ministre de l’intérieur) que l’on ne présente plus, Thierry Gaubert, ancien conseiller, conseiller de Sarkozy à la mairie de Neuilly, au ministère du budget dans les années 1990, directeur des relations publiques du groupe bancaire BPCE en 2011, Jean François Copé, ex-ministre du budget et secrétaire général de l’UMP, Dominique Desseigne, patron du Fouquet’s. Pour compléter cette liste déjà édifiante, il convient de rajouter Claude Guéant l’actuel ministre de l’intérieur. 

 

La liste n’est pas close bien au contraire. Dans les relations de Mr Takkiedine, souvent lors de dîners toujours fastueux, on trouve régulièrement :

Le couple Léotard. C’est François Léotard alors ministre de la défense d’E.balladur impose Mr Takkedine dans les négociations de livraison d’armes.

Renaud Donnedieu de Vabres qui a été membre de l’équipe de campagne de Balladur (encore !)

Christian Estrosi alors député, Etienne Mougeotte alors vice-président de TF1, Thierry Dassault. On retrouve régulièrement toutes ces personnes dans la propriété de Takkiedine au Cap D’antibes de même que sur son Yacht.

Selon « Médiapart », Takkiedine a plusieurs fois pris en charge des voyages de JF. Copé et de son épouse.

 

Il faut vraiment important que toute la lumière soit faite sur cette ténébreuse affaire. N’oublions pas en effet les 11 français qui ont péri. Cette collusion, ces « amitiés », ce mélange entre affaires privées et publiques, ces conflits d’intérêt, tout cet argent qui circule sans contrôle, toutes ces compromissions en fait, n’ont que trop duré.

 

Tout savoir sur cette affaire. 


Brice Hortefeux et Ziad Takieddine.© Photo Mediapart

 

Ziad Takieddine en compagnie de Brice Hortefeux et Jean-François Copé et leurs épouses. Août 2003.© Photo Mediapart

 

Ziad Takieddine et Jean-François Copé au Liban.© Photo Mediapart

 

Ziad Takieddine, Jean-François Copé et l'ambassadeur Lecourtier.© Photo Mediapart

 

Ziad Takieddine, Thierry Gaubert (au premier plan) et Dominique Desseigne© Photo Mediapart

 

Jean-François Copé dans la piscine de la villa de Ziad Takieddine.© Photo Mediapart

 


 



12/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres



Mais ils ne font guère mieux ceux d'aujourd'hui qui, avant de commettre leurs crimes les plus graves, les font toujours précéder de quelques jolis discours sur le bien public et le soulagement des malheureux.

Or ce tyran seul, il n'est pas besoin de le combattre, ni de l'abattre. Il est défait de lui-même pourvu que le pays ne consente point à sa servitude. Il ne s'agit pas de lui ôter quelque chose, mais de ne rien lui donner.

Ce maître n'a pourtant que deux yeux, deux mains, un corps, et rien de plus que n'a le dernier des habitants du nombre infini de nos villes. Ce qu'il a de plus, ce sont les moyens que vous lui fournissez pour vous détruire.

La Boétie