Réunion d'information sur le gaz de schist:e Villefranche. Des risques pour le bas Rouergue


Villefranche. Gaz de schiste : des risques pour le bas Rouergue

 

Tout ou partie des cantons de Villefranche, Villeneuve et Najac est concerné par le « permis de Cahors » visant à exploiter le gaz de schiste. Les associations citoyennes mettent en garde.

Il y a eu le sud du département avec le Larzac. Ce week-end, la mobilisation battait son plein en Ardèche sous le slogan « No gazaran ». De plus en plus, autour de ce qu'il est convenu d'appeler le « permis de Cahors », déposé par 3Legs Management Services, la demande d'information autour de l'extraction du gaz de schiste fait corps, avec une mobilisation allant crescendo. Car derrière la notion de « permis de Cahors » se cache tout un territoire courant depuis le Lot du Périgord au Rouergue, tout en débordant sur le Tarn-et-Garonne, jusqu'à Montauban. Et intégrant de fait, sur notre territoire, tout ou partie des cantons de Villefranche, Villeneuve et Najac. Conscients des risques environnementaux énormes, de l'opacité émanant du ministère de l'Environnement, et d'une situation de mise devant le fait accompli, les militants d'ATTAC veulent informer la population le plus largement possible, mais aussi les élus qui, pour l'heure, sont totalement mis sur la touche et les candidats aux cantonales. « La question de fond, exprime Josette Bergonnié, c'est l'augmentation des besoins énergétiques, entraînant des recherches supplémentaires qui débouchent sur l'extraction du gaz de schiste, comme cela s'est passé aux États Unis ». Sauf que la France n'ayant aucune expérience technique, « la seule technologie brevetée vient des USA et est loin d'être écologique », insiste Joël Causse.

 

Lire la suite --> ici

 



04/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Archives Cahors 2011 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres