Réflexion sur une globalisation de la pensée.


Nous avons vécu dans l'illusion que ceux qui gouvernaient le faisaient dans l'intérêt commun. Nous n'avons pas appris à penser globalement. Car globaliser la pensée, regarder le monde et pas seulement son petit jardin était parfois gênant. Regarder les autres oblige à se remettre en question. Nous sommes étriqués de la pensée, nous avons une pensée locale. Le monde nous apparait comme une mosaïque. A chaque morceau sa couleur et ses raisons d'être. L'oligarchie mondiale, elle, a depuis longtemps appris à penser la planète dans sa globalité, à utiliser nos petits jardins pour se gaver! Elle connaît nos défauts, elle en use et en abuse. Il faut unifier la protestation, dépasser nos chapelles, ne voir qu'un seul objectif: reprendre le pouvoir planétaire à ceux qui nous l'ont volé. Les autres combats viendront ensuite. Ce ne sont pas les décisions qu'il faut combattre, ce sont les décideurs!

 

 



12/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres