Taux d'imposition à 75%: l’UMP devient l’Union des Millionnaires Paniqués.


L’annonce d’une taxation des revenus dépassant le million d’euros annuel à 75% a fait un tabac. Un coup de tabac devrais-je dire ! Tempête chez les autres candidats, ouragan à l’UMP. On parle de spoliation, de confiscation fiscale ! Les riches vont payer les ¾ de leurs revenus en impôts. Quelle horreur !

 

Quel mensonge surtout, quelle magnifique entreprise de désinformation, quelle manipulation de l’opinion.

L’UMP joue encore une fois sur le manque d’information des français. En mélangeant (volontairement bien sur) taux d’imposition moyen et tranche d’impôts.

 

Soyons un peu techniques pour une fois, mais surtout un peu objectifs. François Hollande a annoncé une modification du barème des impôts avec le rajout dans un premier temps d’une tranche à 41% d’imposition, et depuis hier 27 février d’un taux de 75% pour la tranche supérieure à 1 000 000 d’€ annuels.

 

Il est bon de rappeler qu’en France, l’impôt est progressif, que l’on ne paie pas selon un % fixe fonction de ses revenus, mais selon un taux marginal fonction lui-même d’un barème.

 

Il existe actuellement cinq tranches : 0% jusqu'à 6 088 euros de revenus par an, 5,5 % de 6 088 à 12 146 euros, 14 % de 12 146 à 26 975 euros, 30 % de 26 975 à 72 317 euros et 41 % au delà.

 

Pour nous faire comprendre, prenons un exemple concret : Un célibataire (c’est plus simple) qui gagne 40000€ par an (ceci pour atteindre la tranche à 30%). Le discours de l’UMP laisserait entendre que ce malheureux célibataire va payer 30% d’impôts, c'est-à-dire : 12 000€

 

La réalité est tout autre. Il va en effet payer selon les tranches évoquées ci-dessus.

0% pour les 6 088 premiers euros, soit 0€

5,5% de 12 146-6 088 soit 333,19€

14% de 26 975-12 146 soit 2 076,06€

30% de 40 000-26 975 soit 3 907,50€

Au total il va donc payer 3 907,50+2 076,06+333,16= 6 316,72€

Donc, un taux moyen d’imposition de 15,80% et non pas les 30% annoncés au début.

 

Si maintenant notre célibataire de référence gagne 1,2 million par an ! Coquet salaire tout de même non ?

Dans l’état actuel du barème, il va payer :

0% pour les 6 088 premiers euros, soit 0€

5,5% de 12 146-6 088 soit 333,19€

14% de 26 975-12146 soit 2 076,06€

30% de 72 317-26 975 soit 13 602,6€

41% pour tout ce qui reste c'est-à-dire 1 200 000-72 317 soit 462 350€

Au total il devra donc s’acquitter de 462 350+13 602,6+2 076,06+333,19= 478 361,85€

Donc un taux moyen de 39,86%

 

Avec la réforme proposée par François Hollande, en tenant compte de la tranche à 41% entre 72 317 et 150 000€, la tranche à 45% entre 150 000€ et 1 000 000€ et 75% pour ce qui est au-delà des 1 000 000€, on arrive 580 361,85€ d’impôt soit un taux moyen de 48%. (je vous épargne les calculs que rendraient la lecture ce billet un peu fastidieuse, mais vous pouvez vérifier…)

 

On n’en est pas encore au terrifiant 50% Que Sarkozy ne veut absolument pas franchir. On n’en est pas à la spoliation, et surtout vous l’avez compris, on ne taxe pas à 75% ces très hauts revenus.

 

Lorsque l’on sait que les foyers atteignant ce niveau de revenus sont entre 15 000 et 20 000 selon les sources, on voit bien qu’il s’agirait là d’une mesure symbolique, mais à ce titre, elle a du sens.

 

Là où le bât blesse, c’est qu’il existe de nombreux moyens de réduire son niveau d'imposition lorsqu'on bénéficie de hauts revenus : emplois à domicile, investissements immobiliers ou dans des entreprises de hautes technologies, et bien d’autres encore. Les riches savent à merveille optimiser leur fiscalité en toute légalité en plus.

On estime donc que les plus riches parviennent à faire baisser leur taux d’imposition aux alentour de 15 à 20%, c'est-à-dire pas plus que notre célibataire du début avec ses 30 000€. Là est le vrai scandale en fait, car cela met à mal la progressivité et l’équité.

 

Alors par pitié, mesdames et messieurs les UMPistes, cessez de hurler. Si nous avions encore besoin d’une preuve de votre penchant pour la richesse nous l’aurions maintenant !

 


Mise à jour.

 

Quelques informations complémentaires pour conforter cetet analyse. 

Voici ce que paierait le même "célibataire riche" dans les autres pays européens:

 

- Espagne : 600 000 euros 
- Belgique : 594 424 euros 
- France (avec nouvelles tranches) : 580 361 euros 
- Royaume-Uni : 573 650 euros 
- Allemagne : 520 584 euros 
- Italie : 509 170 euros 
- France (sans réforme) : 478 361 euros

 

Le taux moyen d'imposition pour un tel revenu de 1,2 millions d'€ ailleurs en Europe est de:

50% en espagne, 49,5% en belgique, 47,8% au royaume uni, 43,4% en Allemagne, 42,4% en Italie, et 39,9% en France. 

 

Décidément, les chiffres sont têtus! La France n'est vraiment pas le pays qui maltraite le plus ses millionnaires. Ils n'ont donc pas de raison objective de fuir à l'étranger si ce n'est dans le but inavoué de cacher un maximum de leur fortune pour échapper à tout prélèvement. 

 

 

 

Chiffres recueillis sur de nombreux articles et sites différents pour en vérifier la concordance. 



28/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres