Quelques mots sur la Grèce et autres brèves


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/d.gifans la campagne actuelle de désinformation, pour contrebalancer les propos de tous ces procureurs qui désignent les responsables du désastre grec, les fonctionnaires, les retraités, les foyers qui fraudent l’impôt sans un mot sur les armateurs, les fraudeurs fortunés, l’église ultra riche, qui n’ont jamais payé la moindre taxe pendant des décennies, quelques mots. Quelques mots pour ne pas crier avec les loups, pour regarder les évènements actuels avec un œil plus critique et plus averti.

 

Cette déclaration pour débuter :

« L’austérité mise en place en Grèce est au cœur de la récession longue et profonde que connaît ce pays depuis 2009. Une réduction aussi importante et durable des dépenses a déprimé la demande interne poussant à la baisse l’activité économique. On ne peut pas, lorsque le revenu par habitant recule dans la durée (le PIB a baissé de 25% depuis 2009) et que le taux de chômage est supérieur à 25%, imaginer que le secteur privé, habituel support du cycle économique, puisse compenser les mesures d’austérité. Demander des efforts budgétaires supplémentaires à la Grèce dans le cadre des négociations actuelles c’est accepter l’idée que la récession grecque se prolonge encore et s’accentue. Mais dans ce cas le recul supplémentaire du PIB ne permettra pas la convergence vers les objectifs fixés. Dès lors, le caillou Grec dans la chaussure de la zone Euro ne partira pas mais en plus il grossira. »

L’auteur ? Philippe Waechter… Cet homme est directeur Recherche économique chez Natixis asset Management… Pas spécialement un homme de la gauche radicale… Cette opinion est donc d’un particulier intérêt. Le régime imposé à la Grèce la tue… Dont acte.

 

Cette seconde déclaration :

L’auteur, l’ancien directeur de la BCE JC Trichet. Et qu’a dit ce brillant élément du système ?

Pour qualifier la situation en Grèce, « Le mot austérité n'est pas approprié » a-t-il déclaré. « Quand on a un point de départ où on a 15 % du produit intérieur brut de déficit de la balance des paiements courants et 15 % du produit intérieur brut de déficit budgétaire, on est dans une situation qui est impossible au moment où le reste du monde vous dit on ne veut plus financer vos dépenses excessives », a-t-il ajouté. Ce qui se passe actuellement en Grèce et qui est qualifié d'austérité, « c'est le retour progressif, ordonné (...), à l'équilibre », a-t-il conclu. Un retour « ordonné  à l’équilibre ». Voila qui devrait être fortement apprécié par tous les grecs qui ont vu leurs salaires fondre , leurs pensions de retraite pratiquement disparaître, qui ont de plus en plus de mal à se nourrir, se loger, donner une éducation décente à leurs enfants, se soigner… On voudrait demander à cet individu millionnaire à partir de quel moment on a le droit de parler d’austérité alors ?

 

Et cette information pour terminer :

En 2001, la Grèce et la banque Goldman Sachs se sont entendus pour échanger de la dette grecque à un taux de change fictif afin de réduire de 2% l'endettement hellène. Le gouvernement grec devait alors 600 millions d'euros à Goldman Sachs, en plus des 2,8 milliards empruntés. Ces 600 millions d'euros ont représenté 12% des 6,35 milliards de dollars gagnés par Goldman Sachs au titre de ses principaux investissements en 2001. Mais le produit dérivé utilisé pour dissimuler l'opération et vendu par la banque américaine a fait bondir la dette du pays européen envers la banque d'investissement. De quelque 2,8 milliards d'euros en 2001, elle a presque doublé à 5,1 milliards d'euros en 2005.

 

Voici trois éléments à mettre au débat uniquement pour dire que la situation actuelle de la Grèce, c’est bien autre chose que des déclarations à l’emporte-pièce du type : « le peuple grec vit au-dessus de ses moyens, un peuple de tricheurs et de fraudeurs »… regardez à qui profite le crime qui bientôt nous frappera probablement nous aussi.

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/s.gifFR (du groupe Altice dirigée par Drahi 57ème fortune mondiale) offrirait 10 milliards pour racheter Bouygues... Altice est endettée à hauteur de 32 milliards... Et bien, son PDG prétend n'avoir aucun problème pour obtenir un prêt...
Grèce: incapable de rembourser 1,5milliards au FMI le 30 juin... On lui refuse donc un nouveau prêt de 7,5 milliards...
Vous voyez où est le vrai problème de ce monde ou je vous fais un dessin?


 

Tout de même, ces politiques qui défilent ce soir pour s'indigner des écoutes américaines et qui ont voté la loi sur le renseignement... quel humour... A qui espèrent-ils faire croire qu'ils ne sont pas au courant? Et que nous ne faisons pas de même... C'est grand Guignol... Et nous sommes les gogos qui tapons dans nos mains....


Je lis qu'une nouvelle extinction de masse serait en cours sur Terre... J'ai un temps espéré que ce soit la disparition des imbéciles... Mais hélas...


Ce qui me navre voyez-vous dans tous les commentaires sur les chiffres du chômage, c'est que derrière ces chiffres, il y a des familles dans la galère... qui saurait me dire combien de nos compatriotes sont directement touchés par ce fléau, Combien souffrent de ces froides statistiques.


"Affaires Gallet et Saal : Fleur Pellerin publie une circulaire"... Pas étonnant qu'on tourne en rond dans ces affaires...


Il serait certainement plus productif pour certains (nombreux hélas) de remplacer grossièretés et invectives par un échange d'idées...


Lorsque je regarde l'Education Nationale évoluer aujourd'hui, je me dis que je l'ai quittée à temps... De nature plutôt réfractaire, je n'aurais pas pu accepter de participer à cette destruction délibérée sans m'opposer... Et qui sait où cela m'aurait mené...


Et si l'autre ne nous faisait peur que parce que nous nous voyons en lui...


A tous ceux qui vitupèrent contre tous les "assistés" qui nous coûteraient si cher, reprenant ainsi avec délectation le discours pré-mâché de la clique libérale, juste dire que l'Union Européenne estime à 1000 milliards € annuels le coût de la fraude fiscale pour les budgets européens... Rien que ça... Ça en fait des RSA hein? Il est là le vrai scandale... Pas dans les quelques euros que certains grappillent à droite et à gauche...


Dure la vie de ministre de l'emploi... Chaque mois, être obligé de trouver une idée pour minimiser les chiffres catastrophiques... Ce mois-ci, si on en croit Rebsamen, la faute en reviendrait à un bug informatique qui aurait rendu inexact le décompte des chômeurs... Un bug... Les chômeurs sont devenus si nombreux que l'on ne parvient même plus à les compter... La seule chose dont nous soyons certains, ce sont les milliards déjà versés au patronat... Pour rien!


Ce que j'aime dans l'actualité, c'est lorsque les titres s'entrechoquent. Par exemple, ce titre de l'AFP: "La croissance s'installe et les entreprises reprennent des couleurs"... Quand d'autres médias annoncent que la France a passé le cap des 6 millions d'inscrits à pôle Emploi...


Il semblerait que Hollande Sarkozy et Chirac aient été écoutés par la NSA... Et Paul Bismuth?


Ces lycéens qui lancent une pétition à cause d'une question de Bac trop difficile... L'année prochaine, qu'ils créent un évènement facebook pour donner les questions auxquelles ils veulent bien répondre... Petits marioles...


Les morts de la rue sont bien plus nombreux que les morts du terrorisme... Et que chasse ce gouvernement? La loi sur le renseignement vise qui?


"Au moins 15% de notre déficit extérieur résulte de la fraude fiscale des entreprises"... Quelques 8 milliards... Mais on chasse la fraude au RSA...


Le genre d'info qui me pourrit la journée tellement ça me met en rage:
"L'islam sera "un enjeu électoral" pour 2017, concède Valls"...
Par contre le chômage et la misère ça pourra attendre...
Et bien je vous le dit, tout candidat qui évoquera l'islam dans sa campagne sera certain de n'avoir pas ma voix.... Ras le bol....


"Je vais gagner. Je mets les mains dans le cambouis, je ne fais jamais rien en roue libre, je fais tout à 100 %. Pour gagner, il faut dire aux Français ce qu'ils désirent entendre. "
"Oui, j'ai changé en mal. J'ai perdu mon charisme, mon envie. Mais plus personne ne conteste que je sois redevenu le patron du parti. Bref, dites-vous que toutes mes erreurs sont très réfléchies. Je vais gagner." Inutile de vous dire qui parle ainsi... Je ne peux donc pas voter pour pareille théorie...


29 ans déjà... Putain de camion!


Si vraiment le monde est à l'image de ce que montre facebook, alors je suis désespéré.



26/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres