Pourquoi n’avons-nous pas encore rencontré d’extraterrestres ?


 Question étrange me direz-vous. Peut-être pas autant qu’il y paraît. Je me la pose car y répondre est peut-être porteur de sens pour l’espèce humaine et son devenir.

 

Que sait-on :

Que nous sommes passés de la certitude d’être les seuls êtres pensant dans l’univers à l’évidence que la vie est apparue en de nombreux points de cet univers.

En un quart de siècle, plus de 750 exo-planètes ont été découvertes. Si on admet que le nombre d’étoiles est infini, on peut supposer un nombre infini de planètes, et parmi elles, un nombre illimité de planètes abritant la vie.

 

La même logique pousse à admettre un nombre élevé de civilisations, et parmi elles, de nombreuses civilisations technologiques. L’univers est assez âgé pour que certaines civilisations aient eu le temps d’atteindre un niveau technique suffisant pour quitter leur planète d’origine et partir à la conquête de l’univers.

 

Elles ont eu le temps, mais l’ont-elles fait. Et en cas de réponse négative, pourquoi ?

 

La réponse à cette question nous concerne directement.

Notre civilisation est arrivée elle aussi à un stade où son évolution technologique lui a permis de s’arracher à l’attraction terrestre et poser des jalons dans différents points du système solaire. Pour se lancer à l’assaut de l’univers, il reste un pas à franchir, mais je crains bien que ce pas, nous ne soyons jamais capables de le faire.

L’évolution qui a conduit à l’émergence de l’intelligence n’a pas prévu l’évolution de la sagesse qui aurait du l’accompagner. Le bond technologique qui est encore nécessaire n’aura sans doute jamais lieu. L’humanité aura probablement dilapidé toutes ses ressources naturelles et humaines avant de pouvoir partir pour le grand voyage à la rencontre d’autres civilisations.

 

Je crains que partout où l’intelligence a éclos, elle n’ait pas protégé les espèces qui en bénéficiaient de l’avidité, de l’arrogance et de l’aveuglement qui caractérisent l’espèce humaine.

 

Nous ne rencontrons pas d’autres civilisations parce que peut-être, comme nous allons certainement le faire, elles détruisent leur propre environnement avant d’avoir pu faire le grand voyage. Aucune civilisation ne quitterait sa planète d’origine avant de l’avoir totalement anéantie ce qui explique qu’aucune rencontre n’ait encore eu lieu.

 

L’écologie est donc pour une espèce pensante la frontière ultime. Le sentiment de toute puissance qu’engendre l’intelligence conduit les civilisations à leur perte. Lorsqu’une civilisation en arrive à penser qu’elle a technologiquement les moyens d’agir sur sa biosphère et de conduire l’évolution selon sa volonté, elle signe son arrêt de mort !

 

Notre civilisation est dans ce schéma. Arrogante, cupide, irrespectueuse, je pense qu’elle a depuis longtemps scellé son destin.

 

 

 



04/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres