Poujadisme et gilets jaunes / subventions absurdes


Deux thèmes en un seul article:

 

Non mais quel rapport entre le poujadisme et les gilets jaunes ? Le poujadisme, c'était un mouvement corporatiste de défense des petits commerçants et artisans, qui s'inquiétaient de leur avenir. Les gilets jaunes, c'est un mouvement hétéroclite de toutes sortes de milieux, d'âges et de régions, sans référence syndicale ni corporatiste. Des gens qui protestent contre les inégalités et l'injustice sociale, qui sont étranglés par la vie chère, les taxes, le chômage, le gel des salaires et des retraites.

Qui ne supportent plus ce présent qu'on leur impose.

 


 

 

Une petite ville de banlieue parisienne qui, comme beaucoup d'autres, se débat avec un budget en berne et des habitants paupérisés... Sur son territoire pourtant, existe un bel Observatoire astronomique construit il y a 150 ans environ et entouré d'un très beau parc aux essences rares. Depuis des années cet observatoire est fermé au public et la toiture est bâchée : le bâti est en péril. Ni les héritiers ni la municipalité ne semblent avoir les moyens d'une remise en état, qui pourtant apporterait sans doute un flux de visiteurs et amateurs dans cette ville.

Tout récemment, coup de théâtre : cette petite ville a voté une subvention généreuse pour la réfection de Notre-Dame de Paris !!! L' Observatoire pourra tomber en ruines... Les pauvres pourront crever. Partout en France, des bâtiments faisant partie du patrimoine culturel ou religieux ( pour ne parler que de ceux là) tombent en ruines dans l'indifférence générale. Y compris de vrais joyaux historiques.

 

La connerie de ce monde macronien...

 

Brigitte Paraud

 



25/04/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Invités - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion