Linky: Il me vient des envies.

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/m_6657448.gifonsieur énédis, « linky » s’écrit bien avec un « y » comme « dynamite » ?

Le compteur linky vous délivre une puissance électrique mesurée en kva depuis 2010 (bien après la mise en place du projet), il est censé comptabiliser votre consommation en kWh pourtant il relève le cosinus phi de votre installation puisqu’il comptabilise votre puissance réactive.

Le compteur linky est un système paramétrable à distance, il est censé être certifié par un organisme de métrologie, le LNE, et avoir la certification européenne.

 

 

Et pourtant, le protocole de transfert de ces données n’est pas certifié ni contrôlé.

Et pourtant, la technologie CPL n’est ni certifiée ni contrôlée.

Et pourtant, le matériel informatique ainsi que les logiciels de traitement de ces données ne sont ni certifiés ni contrôlés.

Et pourtant le personnel assurant la gestion de ces données, les développeurs de ces logiciels informatiques ne sont ni certifiés ni contrôlés.

 

Dans ces conditions, quelle maitrise avons-nous sur l’exactitude de nos factures ? Quelles garanties avons-nous de la véracité de nos factures et de nos consommations ?

 

Un appareil servant à mesurer et à facturer doit utiliser un mécanisme ou un procédé fixe, non modifiable, non paramétrable à distance et surtout non soumis à une intervention humaine.

 

Avant, mon compteur ne pouvait voir et compter que des kWh, maintenant les linky voient et comptent des kva, des kw et des kvar, ces données sont transmises par une technologie appelée CPL outdoor sur laquelle il n’y a aucune législation, elles sont traités par des logiciels que je ne connais pas, des logiciels mis au point et utilisés par des personnes employés et commandés par une société, dont le monopole est rendu légal par l’état, qui pourra au gré de ces logiciels nous facturer ce qu’elle veut sans aucun contrôle possible de notre part. C’est comme si vous alliez chez un marchand dont lui seul à la vision du poids de ce que vous achetez, de ce que vous payez, tout en sachant que vous avez besoin de ce produit, qu’il il est impossible de vous en passer et qu’il est le seul à pouvoir vous le vendre.

Mais cela n’est encore pas suffisant pour que la plupart des consommateurs crient au scandale, bientôt, et cela est prévu, anticipé, écrit dans les textes de loi, annoncé fièrement par énédis, il y aura 4 tarifs différents dans la distribution d’électricité et jusqu’à 10 tarifs différents de la fourniture d’électricité selon les heures et les jours de consommation. Ces tarifs seront différents en fonction du fournisseur.

 

Il y a plus de 25 fournisseurs d’électricité en France dans un marché ouvert et autorisé à toute l’Europe. Cela représente des centaines de tarifs à comparer avant de choisir un fournisseur. Mais à terme pour contrôler votre consommation et votre facture il faudra vérifier avec les 4 tarifs de distribution et peut-être les 10 tarifs du fournisseur. Cela sera incontrôlable et représentera un moyen supplémentaire de vous facturer ce qu’ils veulent, mais ce sera surtout la fin du tarif règlementé actuel, un moyen pour l’état de se désengager de toute responsabilité de l’augmentation des énergies.

 

La loi, actuellement, oblige les fournisseurs à une obligation de capacité. C’est-à-dire que la production d’électricité doit satisfaire la consommation des usagers et leurs habitudes de vie, la production doit s’adapter à la consommation.

 

Avec le système linky, énédis bafouant la loi et les consommateurs, pourra adapter la consommation à la production. Ce système pourra couper la consommation de certains de nos appareils en aval du disjoncteur, chez nous à notre insu, contre notre volonté, quelques soient nos besoins ou nos raisons. Énédis est fier de ce principe, il l’annonce clairement sur certains de ses sites.

 

Non seulement on achètera une électricité à un prix incontrôlable, dans une quantité incontrôlable mais aussi dont l’usage sera autorisé ou interdit par énédis. Peut-on encore regarder les frontons de nos mairies avec fierté ? « Liberté égalité fraternité » sera matière à ridicule, matière à rire de nous pour une certaine classe politique ou financière. Non l’époque des privilèges n’est pas révolue.

 

Pour accepter ce système il faut être ignorant ou idiot, voire les 2. Et je ne parle pas de tous les autres problèmes, sanitaires, incendies, explosions et appareils électriques détruits.

 

Alors, oui, il me vient des envies. Ce compteur brule ou expose comme de la dynamite. Je rêve d’une allumette.

Mais, soyons clairs, je n’incite personne, je le déconseille même. Mais il me reste encore le droit de rêver et de le raconter.

 

Henri Cohen, avec son aimable permission.

 



21/07/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres