Les premières futures mesures de Sarko2


Bien que pas encore déclaré, Sarkozy a quand même des idées pour bien débuter son second quinquennat. 

Quoi de plus « peuple » qu’un référendum ? C’est chic ça le référendum. Demander son avis au peuple. Ca fait démocrate ça ! Et lui poser les bonnes questions c’est bien aussi, aller dans le sens du vent…

 

Selon des pseudo-confidences au Figaro (bien oui on a les relais qu’on peut !) il préparerait deux référendums. Ou un référendum et une loi.

Les thèmes ? Je pense qu’il a cherché quelque chose qui puisse faire consensus. Surtout ne pas courir le risque d’être désavoué.

 

Deux thèmes sont à l'étude :

Le droit des étrangers et le chômage.

Pour le premier, la question serait de confier ou non le droit des étrangers à la justice administrative et ainsi faciliter les expulsions, explique le quotidien du soir.

Succès garantie avec une telle question. La chasse sur les terres du FN est ouverte sans vergogne. On entend comme un bruit de fond : « les étrangers dehors ! »

 

Deuxième question que souhaite soulever Nicolas Sarkozy : les chômeurs peuvent-ils refuser une formation ou un emploi ? Actuellement un "refus à 2 reprises sans motif légitime d'une offre raisonnable d'emploi" entraîne une radiation de Pôle emploi.

Compte-t-il obliger les chômeurs à accepter quelque proposition que ce soit en échange d’indemnités toujours plus faibles?

 

Ces deux propositions, outre les commentaires brefs que je viens de faire posent pour moi une question plus grave, font naître une réelle inquiétude. Elles démontrent que dans l’esprit de cet homme, les français sont prêts. Prêts à le suivre sur des thèmes extrémistes car suffisamment imprégnés par le discours haineux de ses « chargés de mission ». Il considère à l’évidence que les germes de la division inoculés dans la société française peuvent aujourd’hui déclencher la maladie mortelle. A force d’avoir dressé les uns contre les autres, il estime que les pauvres sont prêts à rejeter à la mer plus pauvres qu’eux ! Que ceux qui ont un misérable travail sont prêts à imposer n’importe quoi à ceux qui avaient un peu plus qu’eux ! Diviser, diviser, à force de division, notre société a complètement éclaté. Sarkozy pense le moment venu pour parachever sa funeste besogne. Arrêtons-le, arrêtons-les !

 


 



09/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets février 2012 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres