La Grèce encore et toujours / Et autres brèves


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/l.gifa presse se déchaine, les éditorialistes, faisant montre d'une grande indépendance (il faut voir qui sont leurs patrons) tombent à bras raccourcis sur Tsipras et les grecs. Irresponsabilité, incompétence, refus des règles, abus en tous genres... J'en passe et des meilleures, j'essaierai sans doute d'y revenir.
Devant ce flot d'accusations, difficile de garder un semblant de sang froid, de rester persuadé que les choses ne sont peut-être pas ce que d'aucuns veulent que nous pensions. Alors, qu'il me soit permis de continuer mes publications concernant la Grèce et le coup d'Etat financier que l'UE s'apprête à commettre.
Face à l'information officielle, essayons de rétablir des pans de vérité. Ce travail d'information est primordial, car, aujourd'hui c'est la Grèce qui est dans le viseur, demain l'Espagne, le Portugal, l'Italie... Et à terme nous la France.


Trois idées reçues sur la Grèce


 


A qui profite la dette?


 


Comprendre la dette publique.



 


grece.jpg


 

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/o.gifbama: "la crise grecque peut avoir un "impact significatif" sur la croissance en Europe"...
OUHHHHHH que ça fait peur...
Sachez mes amis que la Grèce, c'est 2,3% du PIB de l'UE... C'est sur que le risque est énorme!
Par contre, c'est vrai, il y a quelques rentiers et spéculateurs qui ont peur d'y laisser des plumes...


 
Valls rendant hommage à Pasqua, la boucle est bouclée...


Un peu de paranoïa, une fois n'est pas coutume...
Et si l'UE avait fait délibérément à la Grèce une proposition qu'elle ne pouvait pas accepter...
Et si l'idée de l'UE était de se débarrasser du gouvernement Tsipras...
Et si la hantise de l'UE était que la Grèce s'en sorte...
Et si tous ces dignitaires n'avaient qu'une seule crainte, c'est que les peuples se rendent compte qu'il y a une autre alternative à l'austérité et la régression sociale...


Je propose une épitaphe sympa pour feu Pasqua...
Il a commencé sa carrière chez Ricard et l'a terminée en prenant l'apéro...


A tous les faux-culs qui encensent Pasqua ce soir, je conseille la lecture édifiante du bouquin de Antoine Peillon "Corruption"...Ça calme...


Quand BFM demande à Balkany de rendre hommage à Pasqua... Comment dire... Ne manque plus que Hortefeux et Sarkozy et les daltons sont réunis...


Sarkozy accuse Tsipras de "démagogie" de "cynisme" et "d'irresponsabilité"...
Il rajoute "qu'il n'y a pas de démocratie sans règles"... Dois-je comprendre que la règle première de la démocratie selon Sarko est de refuser les référendums? Remarquez en 2005, il nous a clairement montré la conception qu'il avait de l'utilité de la consultation populaire... Ce type est odieux comme le sont tous les charognards qui se précipitent sur la Grèce...


Ne pas s'arrêter à la première info qui passe. Mettre des informations en perspective permet de regarder le monde autrement.
Quand les dirigeants de l'UE chipotent pour 1,5 milliards d'euros pour la Grèce menaçant de la même de plonger ce pays dans la catastrophe, vous découvrez qu'en 2014, les entreprises du CAC40 ont distribué au actionnaires pas moins de 56 milliards d'euros... Quand on vous dit que leur objectif est bien de "saigner les peuples"...


Que tous ces dirigeants poussent des cris d'orfraie parce qu'un premier ministre ose proposer à son peuple un référendum sur son avenir, c'est quand même un terrible aveu.


Ce pauvre Barnier qui trouve qu'un referendum c'est bien "à condition de poser la bonne question au peuple..."... Et c'est quoi la bonne question?...
Et de rajouter, "c'est étrange un référendum qui demande au peuple de répondre par non"... S'il n' a que ça qui le choque, je propose comme question: "Etes-vous d'accord pour refuser le diktat de la Troïka"... Comme ça le gouvernement appellera à voter oui...


D'après le HuffPost, "Si vous partez en Grèce, pensez à emporter beaucoup de liquide "... Ils prévoient une canicule ou quoi?


Rappeler à ceux qui vont partir en vacances dans quelques jours que les congés payés ne sont pas un généreux cadeau du patronat, mais le fruit de luttes ouvrières... Un temps où on ne pestait pas contre les grévistes....



04/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets juillet 2015 - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion