L'UMP accuse le PS de vouloir détruire un "acquis social"


Mais qu'est-ce qui fait ainsi vibrer la « fibre sociale » de l'Union des Monstrueux Profiteurs?

 

Rien de plus que la proposition de François Hollande de "revoir" le quotient familial. Il n'est pas dans mon intention ici de développer la proposition socialiste.

 

Mon propos est plutôt de faire deux remarques.

 

La première est liée à la déclaration de l'UMP en titre de cet article. Reconnaissez qu'ils ne manquent pas de culot! Après des années de démantèlement obstiné et systématique de tout ce qui de près ou de loin ressemblerait  à un acquis social, après des années à démanteler toutes les composantes des services publics, les voilà qui reprochent à F. Hollande d’attenter à un acquis social ! On croit rêver. Je sais bien que la mauvaise foi est souvent de mise pendant les périodes électorales, mais là, ils poussent « le bouchon » un peu loin !

En fait d’acquis social, et cela n’a rien d’étonnant pour ce gouvernement, il s’agit surtout d’un acquis pour les plus hauts revenus de ce pays.

 

Le rappel de quelques chiffres est ici indispensable.

 

Ce sont les 10 % de foyers les plus riches qui concentrent 42 % de l'avantage fiscal du quotient familial, là où les 50 % les moins riches ne bénéficient que de 10 % du même avantage. Au total, le quotient familial représente un manque à gagner pour les recettes de l'Etat de l'ordre de 13,9 milliards d'euros en 2009, précise également le Conseil des Prélèvements Obligatoires.

J’espère que les motivations de l’UMP vous deviennent plus compréhensibles.

 

La seconde concerne directement F. Hollande et son équipe. Voici en effet une mesure qui marquerait une vraie rupture. Une mesure réellement « redistributive ». Et face aux attaques de N. Sarkozy et de ses soutiens, Le PS ne tient déjà plus le même discours. J’ai l’impression qu’encore une fois le PS va faire machine arrière.

 

Alors, je dis haut et fort qu’il faudrait que Le PS accorde ses violons. Qu’une fois annoncée (après réflexion j’espère), une mesure doit être défendue « bec et ongle ». Je suis de ceux qui attendent de F. Hollande une rupture avec les pratiques du passé, et surtout des mesures de justice. Je suis de ceux qui attendent un homme courageux et volontaire. Malheureusement, les dernières réactions du PS n’en prennent pas le chemin.

 

 

 

 

 



11/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets janvier 2012 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 208 autres membres