Gilets jaunes: acte XIX. Dérive d'un système, dérive d'un président


Absent ce week-end, je ne vous ferai pas un compte complet sur les événements survenus samedi. Je vais me contenter de deux image et de uelques commentaires tant je les trouve significatives de ce qui se passe aujourd'hui dans ce pays.

 

Première photo: cette dame a 73 ans, militante très engagée, elle a manifesté, mais quelle audace, dans une zone interdite. Balayée par une charge imbécile et violente des CRS? elle a chuté et a été grièvement blessée. Ces abrutis de flics n'ont rien trouvé alors de mieux que d'empêcher l'intervention des street-medics non sans les avoir quelque peu molestés.

 

condecrs.jpg

Macron toujours prompt quand il convient de manifester sa compassion a fait cette déclaration.

 

macron.PNG

 

Comment accepter pareille arrogance, pareil mépris. Ce pouvoir qui met une société dans son entier sous l'éteignoir vient en résumé nous expliquer que quand on est vieux, la sagesse commande de ne pas bouger, ne pas sortir et surtout se taire. Ce président st une insulte à la démocratie à l'intelligence et à l'humanité. Il faut que continue ce combat, celui de cette dame, pour que le tyran tombe. Car c'est un tyran!

 


 

 

Seconde photo:

 Quand des gilets jaunes arrêtent des casseurs...

 

flics.jpg

 

Surprenant non?

Vous doutez?

 

Vous avez raison, la preuve... ICI     ou là

 

Voila: pour ceux qui demandent sans arrêt des preuves, des preuves, encore des preuves, que vous faut-il de plus?

Tout le monde sait que les flics sont perpétuellement infiltrés dans tous les mouvements de protestation. Maintenant, vous comprenez mieux peut-être pourquoi les manifestations de gilets jaunes dégénèrent systématiquement. Les flics sont là pour ça et ne s'en privent pas.

Alors, ensuite, Castaner vient nous parler de violence inhérente au mouvement... Mais qu'il se taise ce provocateur patenté.

 

J'en resterai là, ces deux anecdotes sont suffisamment parlantes. Je rajouterai juste la mésaventure de ce couple verbalisé alors qu'il déambulait pacifiquement dans un lieu réputé interdit samedi au seul motif qu'ils portaient un pull avec l'expression "oui au RIC".

Nous en sommes là les amis, des flics en roue libre et lâchés dans les rues, impunité garantie et honteuse dérive!

 

 



25/03/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres