Gaz de schiste : «On est loin de la manne annoncée»


Résumé de l’article de   CORALIE SCHAUB pour Libération.fr

Elle rapporte les propos d’un spécialiste de l’énergie, l’économiste Thomas Porcher qui démontre qu’exploiter les gaz de schiste en France n’entraînerait pas de gains économiques pour la population, notamment car l’expérience américaine n’est pas transposable.

« Le débat entre pro et anti gaz est mal posé. »

En réduisant le débat à l’opposition gain économique coût environnemental, il laisse penser qu’une autre technique de fracturation serait recevable. C’est ignorer tous les autres aspects de cette exploitation. Ce qu’on nous présente comme une manne gazière est une illusion. Un million de dollars de production ne crée que 2,35 emplois. Seules les compagnies exploitantes tirent profit de cette exploitation.

 
« Et les 600 000 emplois créés aux Etats-Unis ? Et les 100 000 emplois potentiels en France ? »

Les Etats Unis créent tous ces emplois car ils forent en continu. En 7 ans, ce sont plus de 500 000 puits qui ont été forés. En gros, on crée un emploi par puits. Arrêter de forer, c’est arrêter la création d’emplois. Pour 100 000 emplois en France, ce sont quelques 90 000 puits qu’il faudrait forer. Chacun comprendra les conséquences sur des territoires aussi réduits et aussi peuplés que les nôtres !


« Il y aurait de belles rentrées fiscales… »

« Même pas. Le code minier actuel ne permet pas à l’Etat de récupérer une part importante des bénéfices. La ministre de l’Ecologie, Delphine Batho, veut le moderniser pour prendre en compte la charte de l’environnement et prévoir la consultation des populations et des collectivités territoriales. Les industriels le savent, c’est pour cela qu’ils sont si pressés d’obtenir des permis. »

« Les compagnies demandent juste le droit d’explorer pour évaluer les ressources… »

Poudre aux yeux ! Les compagnies perdent de l’argent quand elles explorent. L’exploitation doit donc suivre immédiatement l’exploration. Ceci explique que certaines compagnies annoncent des potentiels énormes quitte ensuite à revenir sur leurs déclarations.


« Aux Etats-Unis, le prix du gaz a baissé grâce aux gaz de schiste, profitant aux entreprises et aux particuliers. Ne serait-ce pas bienvenu chez nous aussi ? »

Encore un argument fallacieux. Les marchés européen et américain n’ont aucune ressemblance. Aux USA, le prix du gaz est passé de 8$ par millions de BTU en 2010 à 3€ en 2012. Ceci en raison du forage massif. Aujourd’hui, à ce prix, le gaz n’est plus rentable et il a commencé à réaugmenter.

« On parle même de bulle aux Etats-Unis. »

« Oui. Les prix bas ne tiendront pas au-delà de 2015, c’est impossible. Les pétroliers investissent déjà moins dans le gaz aux Etats-Unis. Ils se tournent vers le pétrole de schiste, car ils le revendent sur le marché mondial du pétrole, au prix de ce dernier, autour de 100 dollars [75 euros]. Les producteurs Américains, comme Exxon ou Chesapeake, disent eux-mêmes que pour investir sur le long terme, il faut que le prix du gaz aux Etats-Unis soit à 7 ou 8 dollars, quasiment au prix européen, qui est à 10 dollars. Avec deux dollars de différence, l’avantage compétitif des Etats-Unis serait négligeable. Engager une politique de forage intensif là-dessus ne vaut pas le coup. »


« Quid de l’indépendance énergétique grâce aux gaz et pétrole de schiste ? »

Pure illusion d’après T. Porcher : « Pour devenir le premier producteur mondial de gaz en 2020, il faudrait continuer à forer quelques 70 000 puits par an. » On en imagine les conséquences.


Thomas Porcher est né en 1977 à Drancy (Seine Saint Denis). Docteur en économie, professeur à l’ESG Management School, chargé de cours à l’université Paris Descartes, il analyse les relations entre compagnies pétrolières, pays producteurs et consommateurs.
Son dernier ouvrage, le Mirage du gaz de schiste, vient d’être publié aux éditions Max Milo.

 

L'article intégral est à lire ici

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/liberation.jpg

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif

 

 



17/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Gaz de schiste 2013 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres