Gaz de schiste: le danger frappe à notre porte

 


Quand je lis

"L’Europe doit lancer ce débat sur le gaz de schiste, afin de réduire sa dépendance énergétique. Les États-Unis l’ont fait et ils deviendront bientôt exportateurs nets de gaz ! Ce dernier leur coûte aujourd’hui trois fois moins cher qu’à l’Europe. C’est un facteur clé de la compétitivité."

J'ai envie de hurler! Voici bien les ravages de la manipulation libérale à propos du gaz de schiste.

Oui le gaz coûte trois fois moins cher aux USA qu'en Europe: il oublie juste de dire qu'en ce moment, il est exploité à perte, que de nombreuses compagnies s'enfoncent dans le rouge!

Oui les USA vont devenir exportateurs de gaz. Il oublie juste de dire que ce n'est pas pour écouler des excédents, mais juste pour vendre leur gaz à un prix beaucoup plus élevé que chez eux de manière à renflouer les caisses...

Quant au facteur clé de compétitivité, parlons juste de ces fameux emplois créés. On sait aujourd’hui que ce n'est pas ce secteur qui crée le plus d'emplois aux USA, on sait que ce sont des emplois éphémères, que la création d'emplois dans le secteur du gaz ne compense pas ceux perdus dans d'autres secteurs impactés par le gaz (tourisme, agriculture par exemple).

S'il veut faire de l'Espagne un nouveau Texas, qu'il le dise! Mais que les espagnols et nous qui sommes voisins se réveillent!

 

Lire l'article complet ici



 



07/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Gaz de schiste 2013 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres