Fin du ramadan en Iran. Ce que cela minspire


 

Forêt d’ombres immobiles

Etres improbables enfermées dans le silence de leur propre prison

Rochers lisses alignés

Comme un message inaudible pour un dieu qui opprime

Toutes semblables dans l’abandon de ce qui fait vivre

Dans l’oubli de ce qui les différencie

Toutes soustraites à la lumière, au regard qui vous crée et vous porte

Soumises même si elles se croient consentantes

Toutes dévouées à un dieu que les hommes ont inventé pour les soumettre

Sous ces habits de brume

Sous cette chape de silence

Elles se refusent à l’avenir

Pions d’un grand échiquier que les hommes déplacent et bousculent à leur volonté

Elles en oublient que sans elles

L’humanité n’est rien !

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024522_20120703322478.gif

 



19/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres