Exclusif : l'accord que Nicole Bricq avait obtenu du groupe Shell en Guyane


L’affaire du limogeage de la ministre de l’Ecologie Nicole Bricq était peut-être un peu trop simple. A écouter le buzz, Nicole Bricq se serait révélée une ministre "incontrôlable" du fait de son tempérament urticant et rugueux. Bref, en la laissant à son poste, le gouvernement Ayrault allait droit à de sérieuses complications. Et il en a déjà pas mal.   

 

La meilleure illustration en aurait été la décision prise par Nicole Bricq de suspendre in extrémis les forages exploratoires de Shell en Guyane, en demandant des garanties sur les impacts écologiques. Une décision musclée, c’est vrai, mais qui aurait in fine  capoté et valu la disgrâce de la ministre.

 

Cette thèse officielle passait assez bien car au fond Nicole Bricq n’a pas de poids politique et n’intéresse pas plus que ça l’avant-scène des médias. Sauf que la dite thèse et son buzz ne tiennent pas bien la route.

 

Car sur l’affaire Shell, la négociation imposée par la ministre de l’Ecologie au pétrolier a en fait plutôt été couronnée de succès dès le milieu de semaine dernière. Un accord a même été passé dans lequel le pétrolier s’engage à prendre des mesures très précises à caractère environnemental.

 

Le "Nouvel Observateur"  a pu se procurer ce document dont on peut retenir les principaux points qui tous vont dans le sens demandé par les ONG et vers une gestion maîtrisée des forages.  

 

1.  Un engagement sur la transparence :

 

Shell s’engageait à financer un "‪site internet d’information dédié au projet" et à assurer "‪lesecrétariat opérationnel" de la "Commission de concertation et de suivi pétrole" et de ses quatre groupes de travail pour un montant annuel maximum de 300.000 euros.

 

Par ailleurs, Shell s’engageait "à la constitution d’un fonds d’études techniques et scientifiques dont le rôle sera de répondre aux besoins d’études émanant des groupes de travail de la Commission, en faisant appel si nécessaire à de l’expertise ou de la contre-expertise indépendante. L’abondement initial et immédiat sera de 1 million d’euros. Il sera complété en fonction de la commercialité du/des gisements et des besoins futurs d’études réellement constatés."

 

2.  Environnement :

 

Le droit commun est rappelé : les "standards internationaux seront appliqués concernant les seuils de concentration autorisée en éléments dangereux (notamment mercure ou cadmium)."

 

Et surtout Shell "fera préparer d’ici fin 2012 une étude technico-économique sur les moyens de réduire sur le long terme l’impact du rejet en mer des déblais de forage. Cette étude sera soumise pour avis à un organisme tiers indépendant choisi d’un commun accord entre SEPF et l’Etat."

 

Il s’agissait d’une des préoccupations majeures du ministère de l’Environnement pour prévenir les risques de pollution.  

 

Par ailleurs, les conséquences des campagnes sismiques sont encadrées pour préserver la faune:

 

"Une étude d’un organisme tiers indépendant évaluera le calendrier proposé pour les campagnes sismiques et leur impact sur les animaux les plus sensibles présentes dans les zones de campagne (dauphins, baleines, tortues luth).

 

Des études de suivi du benthos (organismes aquatiques vivant à proximité des fonds marins) en Guyane seront effectuées pendant toute la durée de chaque campagne.

 

Une surveillance acoustique passive sera mise en place, permettant une surveillance permanente avec des garanties de distance minimale de détection adaptées.

 

Des observateurs indépendants et habilités MMTO (Marine Mammal and Turtle Observers) seront présents de jour et de nuit dans les zones de campagne."

 

 

III . Retombées locales :

 

De manière  à ce que la campagne de forage puisse avoir des retombées pour les Guyannais et non sur  les seuls experts expatriés, Shell s’engage au terme de cet accord à "la constitution d’un fonds de développement économique local et durable dont l’action sera focalisée sur le développement d’activités en lien avec le projet d’exploration/de production pétrolière (ex. coordination du projet avec les activités de pêche, développement de la compétitivité de l’industrie locale, investissements en matière d’éducation et de développement professionnel). 

 

"En cas de succès du forage en cours, l’abondement initial sera de 2 millions d’euros. Il sera complété en fonction de la commercialité du/des gisements."

 

 

L’accord a été obtenu certes au forceps, encore que Shell a été plutôt très coopératif. Au bout du compte, une négociation réussie qui encadre les forages pétroliers dont on connaît depuis la catastrophe du Golfe du Mexique la dangerosité et dont les conséquences sont souvent irréversibles.

 

A l’heure où Nicole Bricq est l’objet d’informations qui mettent en cause sa compétence, force est de reconnaître que sur ce point là, elle a plutôt fait carton plein.  Ou pour le moins son travail de ministre de l’Environnement. C’est d’ailleurs le contraire qui eut même été surprenant.

 

Le procès qui est instruit à bas bruit contre Nicole Bricq pourrait d’ailleurs à la lumière de ce document se retourner contre ses auteurs. Certains commencent à mettre en cause dans cette affaire "[l']amateurisme" du cabinet du Premier ministre où personne n’est vraiment en charge des questions environnementales. Ce qui aurait généré des malentendus et les crispations.

 

 

En tous cas, on attend avec un vif intérêt la position de Matignon et de la nouvelle ministre de l’Ecologie Delphine Batho sur cet accord. Est-il toujours valide ou ne l’est-il plus ?  

 

Pour le reste, oui, c’est vrai, Nicole Bricq a plutôt un caractère de cochon. Et la discussion très franche, explosive serait le mot juste, entre elle et Jean-Marc Ayrault lui a été fatale. Une erreur psychologique et tactique, sans doute. Une incompatibilité caractérielle, certainement. Mais faut-il que la première qualité d’une ministre  de l’Environnement soit d’être "cool" ?

 

Guillaume Malaurie

 

La source

 

 

 

Shell

 



25/06/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Divers écologie -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres