Compétitivité, coût du travail, le grand mensonge.


Quelques mots qui m’irritent de plus en plus. Crise, compétitivité, coût du travail, salaires trop élevés. Tout va mal, et c’est la faute des ouvriers. Ils sont trop gourmands, coûtent trop cher, sont un frein aux gains de compétitivité, donc responsables de la crise.

 

A y regarder d’un peu plus près, les choses sont sans doute bien différentes. Si on en croit l’Organisation Internationale du Travail, « la productivité des salariés dans le monde a progressé trois fois plus vite que les salaires moyens. » Mais qu’en termes élégants ces choses là sont dites. Pour traduire dans un langage plus imagé et moins technique, on pourrait dire que les ouvriers de la planète ont généré un gâteau trois fois plus grand, et n’en ont pas tiré la moindre miette. Tout pour les profits, rien pour les salaires.

 

Dans les pays développés,  la part de la rétribution du travail est passée de 75% du revenu national, à 65%. Pour la France, cela veut dire qu’aujourd’hui environ 200 milliards d’euros  ont été transférés de la rémunération du travail vers la rémunération du capital et des marchés financiers (voir ici les chiffres de l’OIT). Sur les trente dernières années, la part des dividendes dans les revenus distribués a été multipliée par trois, passant de 4% à 13%.

 

Qui peut encore après ces chiffres oser parler de problème de compétitivité ? Ne nous y trompons pas, l’objectif est de tirer délibérément l’ensemble du monde salarié vers le bas.

En France on rogne progressivement les « avantages » de nombre de professions avec la complicité bienveillante du reste de la population d’ailleurs ! Certains proposent une diminution du SMIC. Dans certains pays comme la Grèce, la baisse du salaire minimum est déjà une réalité (-22%).

 

Il est grand temps de dénoncer ce discours unique, de regarder la crise non pas comme une fatalité qui ne peut se régler qu’avec l’appauvrissement de la majorité des populations, mais comme l’action délibérée d’une minorité qui tire les ficelles à son seul profit.

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif

 



10/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets décembre 2012 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres