Brèves du 03/11/2014

 

[ Découvrir la suite... ]

 

Valls qui traite les opposants de "gauche passéiste", que di-til de Gattaz et de sa vision sociale digne du XIXème siècle?

.............................................................................................................................

Je décerne à l'unanimité le titre de "mariole de l'année" à A. Montebourg.

Son titre, il le doit au fait qu'il a attendu de n'être plus ministre de l'économie pour prendre des cours...................

D'économie... Honnêtement, ça ne s'invente pas...

.............................................................................................................................

Le pouvoir, décidément, ne recule devant aucun mensonge.

La justification de la retenue de Sivens à cet égard est significative.

Jean-Marie Le Guen, ministre des relations avec le Parlement, justifie cette retenue d'eau ainsi:

« Vous savez que la ville de Montauban a besoin, notamment l'été, de cette retenue d'eau pour pouvoir... boire »

Manuel Valls avait lui aussi assuré:

« Ce type de projet est utile pour les agriculteurs, d'abord, mais aussi pour fournir l'eau aux habitants, par exemple de la ville de Montauban»

le porte-parole des députés socialistes, Hugues Fourage, abondait dans le même sens:

« On a dit que c'était un projet pour l'irrigation mais on a oublié de dire que c'était aussi pour apporter de l'eau à la ville de Montauban. »



Tout ça n'est que mystification. La mairie de Montauban confirme que le barrage n'avait jamais été prévu pour l'alimenter en eau:

« Non ce barrage n'est pas destiné à alimenter en eau potable la ville de Montauban, qui dispose de deux stations de pompage largement suffisantes sur les rivières du Tarn et de l'Aveyron. »

Voila, encore un mensonge d'Etat de révélé. Mais combien d'autres qui nous échappent?

.............................................................................................................................

Revenir sur cette rocambolesque affaire de l'arbre du Trocadéro. Se demander si l'art a vocation à laisser indifférent ou à susciter l'assentiment général? Se dire que non! L'art doit créer le débat, déranger, questionner, remuer l'esprit, troubler, déstabiliser... Il ne peut accepter ni censure ni destruction. Nul n'est autorisé à décider de ce qui est de l'art ou de ce qui n'en est pas... L'histoire, avec ce qu'elle garde ou ce qu'elle efface à tout jamais, est seule juge.

.............................................................................................................................



04/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets novembre 2014 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 209 autres membres