Batho s'entoure de 5 "sages" pour débattre sur l'énergie


 

Pour animer le grand débat sur l’énergie qui débutera le 20 novembre, La ministre s’entoure de 5 personnes dont le moins qu’on puisse dire est qu’elles ne sont pas majoritairement pour la transition énergétique.

 

Anne Lauvergeon, est-il besoin de la présenter, va certainement argumenter pour une sortie du nucléaire.

 

Pascal Colombani lui a été administrateur général du commissariat à l’énergie atomique.

 

Jean Jouzel, Climatologue, membre du GIEC, prix Nobel de la Paix avec Al Gore en 2007… Mais directeur de recherche au CEA…

 

Se rajoutent, l’ex-directeur de Greenpeace Bruno Rebelle, Laurence Tubiana la directrice de l'Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri)

 

Il semblerait, même si on ne veut pas se montrer exagérément suspicieux, que ce groupe de « sages » est très orienté nucléaire et qu’on ne peut qu’être inquiet de la direction que peuvent prendre les débats.

 

Rajoutons la déclaration du premier ministre qui ne me rassure pas: à propos de la transition énergétique dont il sera question, il a dit qu'elle "ne devra pas se traduire par une baisse de notre compétitivité"...

 

 

Soyons vigilants et sans illusion !

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif

 

 



10/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres



Mais ils ne font guère mieux ceux d'aujourd'hui qui, avant de commettre leurs crimes les plus graves, les font toujours précéder de quelques jolis discours sur le bien public et le soulagement des malheureux.

Or ce tyran seul, il n'est pas besoin de le combattre, ni de l'abattre. Il est défait de lui-même pourvu que le pays ne consente point à sa servitude. Il ne s'agit pas de lui ôter quelque chose, mais de ne rien lui donner.

Ce maître n'a pourtant que deux yeux, deux mains, un corps, et rien de plus que n'a le dernier des habitants du nombre infini de nos villes. Ce qu'il a de plus, ce sont les moyens que vous lui fournissez pour vous détruire.

La Boétie