Augmentation du SMIC, encore un raté!


Cette revalorisation du SMIC me conforte dans mes doutes et mes réserves sur le début de quinquennat. Cette hausse de 0,6% si on tient compte de l’inflation est une mauvaise décision pour trois raisons au moins.

 

Les actes sont bien loin des mots de la campagne électorale. La détermination affichée du candidat laisse place à une réformette sans relief.

 

Quand l’INSEE annonce un recul du pouvoir d’achat et laisse planer le spectre de la récession, faire si peu pour les revenus les plus bas ressemble à une provocation.

 

Ce n’est pas avec un « rattrapage » aussi mince que l’on va diminuer l’écart entre les revenus des plus aisés et des plus fragiles. La fracture sociale déjà tellement marquée n’ira donc pas en diminuant.

 

Voila les raisons qui me poussent à contester et rejeter une décision à minima qui fait passer dans l’opinion un message bien loin des espérances de beaucoup !

 

 

 



26/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres



Mais ils ne font guère mieux ceux d'aujourd'hui qui, avant de commettre leurs crimes les plus graves, les font toujours précéder de quelques jolis discours sur le bien public et le soulagement des malheureux.

Or ce tyran seul, il n'est pas besoin de le combattre, ni de l'abattre. Il est défait de lui-même pourvu que le pays ne consente point à sa servitude. Il ne s'agit pas de lui ôter quelque chose, mais de ne rien lui donner.

Ce maître n'a pourtant que deux yeux, deux mains, un corps, et rien de plus que n'a le dernier des habitants du nombre infini de nos villes. Ce qu'il a de plus, ce sont les moyens que vous lui fournissez pour vous détruire.

La Boétie