Au Bangladesh, 110 morts dans une usine textile


 

L’usine après l’incendie (Ibrahim/Demotix via Global Voices)

 

Cela s’est passé au Bangladesh. Des hommes et des femmes sont morts dans une usine prison où ils fabriquaient du textile à bas coût pour populations européennes en perte de pouvoir d’achat. Ce qui nous pousse à leur acheter les a tués. 111 morts prisonniers de leur entreprise esclavagiste. En délocalisant la production vers ces pays de misère, nous délocalisons l’exploitation et toutes ses horreurs. Plus de respect des hommes, plus de respect de la vie, juste l’impérieuse nécessité du profit. Ces malheureux brûlés vifs derrière des portes de honte qui ne se seront pas ouvertes quand il le fallait doivent devenir notre mauvaise conscience. Reste-t-il encore un peu d’humanité dans ce monde ?

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif

 



28/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres