Valls perd une occasion de briller.


 

Pas brillant pour une république et un gouvernement exemplaires. Manuel Valls renonce à ses indemnités d’élu. Le problème est qu’avant d’en arriver là, il a fallu des révélations du Canard enchaîné. C’est vraiment dommage ! Imaginez s’il avait pris cette décision avant que la presse  ne s’en mêle, ça aurait eu de la « gueule » et aurait donné une belle image concrète de ce que le candidat Hollande avait annoncé.

Encore une occasion de manquée. Comme quoi, on ne chasse pas si facilement les vieilles habitudes. A croire que l’appât du gain va de pair avec la passion du pouvoir. Je ne condamne pas définitivement, mais je crois qu’il est difficile de rompre avec des comportements qui depuis longtemps paraissent comme allant de soi.

Monsieur le Président, je compte sur vous pour que vous rappeliez à vos troupes vos (et donc leurs) engagements. Je ne pense sincèrement pas que ce soit l’essentiel de la mission que les français vous ont confiée, mais « chose promise, chose due ».

 

 



09/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres