Scission des banques: le dernier espoir.


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/c_6657436.gifombat pour protéger les comptes bancaires des clients et les finances des contribuables :

 

1er round.

 

Certains m’ont trouvé (à raison) moins actif sur le blog ces dernières semaines. Comme je vous l’ai indiqué, je travaillais d’arrache-pied sur une proposition qui est, pour moi, majeure : la scission des banques.

 

Nous avons à plusieurs réalisé un énorme travail de traduction et de compilation de déclarations de hautes personnalités soutenant la scission - c’est l’équivalent d’un petit livre… (un grand merci en particulier à Nicolas pour la mise en forme, et à la dizaine d’autres membres ayant participé !)

Si nous n’obtenons pas gain de cause sur un sujet aussi évident, éprouvé et consensuel, alors la guerre est perdue. Le financiarisme aura gagné, et il désintégrera bientôt, bien involontairement, une partie de notre épargne (et ceci est le scénario optimiste !).

 

Bien sûr, le combat est inégal. Personne n’a conduit un “lobbying de l’intérêt général” – presque  aucune association de particuliers ou d’entreprises n’a agi. Finance Watch et Roosevelt 2012 ont cependant apporté courageusement leur contribution.

 

En revanche, le lobby bancaire a utilisé son vaste réseau d’influence et dépensé des millions d’euros pour saboter la réforme promise. Il a mené une formidable campagne de propagande et de désinformationpour combattre l’évidence – campagne qui mérite vraiment d’être analysée tant elle a été puissante. Et pour l’instant, il a obtenu gain de cause du ministre des Finances : le débat public a été interdit.

 

Mais nous, nous avons l’Histoire, la logique et le bon sens de notre côté.

Comme nous sommes encore en Démocratie, certes bien malade, mais pas encore froide, je pense querien n’est perdu, si nous nous mobilisons un minimum. Certains parlementaires courageux sont prêts à agir.

 

Et si nous ne nous mobilisons même plus pour sauver l’argent que nous avons gagné, nous ne le méritons tout simplement pas….

 


Communiqué de Presse. Paris | 14 décembre 2012

Réforme bancaire :

DiaCrisis publie les déclarations de 130 personnalités soutenant une scission des banques

Le gouvernement français prépare actuellement une réforme de la structure de son système bancaire. Elle pourrait être l’opportunité exceptionnelle de remettre le secteur financier au service de l’économie réelle, et de protéger l’épargne du pays.

Or, avec 5 banques figurant sur la liste internationale des 29 banques à risque systémique dressée en 2011 par le G20, la France souffre d’une hypertrophie de ses mégabanques. Par exemple, le bilan de BNP Paribas représente 10 années de recettes nettes de l’État. Ce phénomène est amplifié par le choix résolu de promouvoir un modèle de banque soi-disant universelle, mettant l’ensemble du système bancaire à la merci de pertes spéculatives dans les banques d’investissement.

La solution la plus simple et la plus sûre consiste à scinder ces banques dans des groupes distincts, pour protéger les comptes bancaires des clients et les finances des contribuables. Ce modèle de banques spécialisées a d’ailleurs prévalu en France et dans le monde pendant des décennies, sans aucune crise bancaire. Et ce jusqu’à la dérégulation intégrale survenue durant les années 1980.

Malheureusement, la France, influencée par le lobbying forcené de ses mégabanques, a refusé d’ouvrir un débat public pour revenir à un juste équilibre. Au contraire, elle s’est précipitée sans transparence dans une réforme sabotée, sans même attendre les résultats des réflexions européennes en cours.

Le fait est que très peu d‘arguments sérieux viennent à l’appui du modèle de banque “universelle”. La meilleure preuve est que ce modèle est principalement défendu par les banques universelles elles-mêmes, et une poignée d’économistes travaillant avec le secteur financier. Bien au contraire, la plupart des grandes personnalités internationales du monde économique, de parole libre, défendent une scission pure et simple des banques.

Parce qu’il est fondamental qu’un débat démocratique ait lieu et que le public soit informé, l’association DiaCrisis a regroupé les déclarations de 130 personnalités soutenant une telle scission. Son but est de montrer que le soutien à une séparation stricte des banques est en fait la règle, y compris chez les financiers. Par exemple, selon un sondage Agefi de novembre 2012, la majoritédes cadres du secteur bancaire soutient la scission…

Il y a urgence. Alors parlons-en. Vraiment !


 

Téléchargez le verbatim et prenez le temps de le lire. C'est important!

 


Une des promesses phares du candidat Hollande, la réforme concoctée fait pour une fois l'unanimité... mais contre elle. regardez lutôt cette compilation de unes de presse nationale et internationale.

 

 

 

 


 Un peu d'humour sur ce nième renoncement, d'aucun disent capitulation, du pouvoir face aux lobby des banques.

 


 


 

Pour finir cette petite vidéo...

 


 


 



08/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres