Réseaux sociaux, expression du pire?


Médias et gouvernement nous ont joué l'air de l'unité nationale lors des hommages rendus à Samuel Paty. Macron a même réussi à apparaître comme le grand défenseur de la liberté d'expression. Plus hypocrite, tu meurs.

Voici donc les enseignants présentés comme les ardents défenseur de la République, ceux qu'il faut soutenir, défendre, protéger.


Et tout le monde de devenir "prof", tout le monde de féliciter, des français pleins d'admiration et de reconnaissance.


Je fais partie de ceux qui ont trouvé que tout ça me paraissait très exagéré, que ceux qu'on traitait de fainéants quelques jours plus tôt soient soudain à ce point encensés me paraissait  peu plausible.


Heureusement, pour lever les doutes, pour recoller à la réalité, il y a les réseaux. Cet espace où chacun peut se laisser aller et dire absolument tout ce qu'il veut et souvent n'importe quoi. Et pas plus tard qu'aujourd'hui, je suis tombé sur ce post et ces commentaires qui en disent long sur ce que pensent et disent nombre de français qui étaient passés à travers du tamis médiatique lors des évènements évoqués plus haut.


J'ai volontairement ôté les pseudos des auteurs de ces propos, je vous les laisse découvrir et mesurer ce que pensent beaucoup de français.


Vous dire que je suis en rage est peu dire!





post de départ:


"Stupeur. La presse française découvre à l'occasion de l'assassinat de Samuel Paty que l'Education Nationale est essentiellement composée de godillots gauchistes bien-pensants, héritiers du fameux "il est interdit d'interdire" qui leur revient dans la figure comme un boomerang.


Nous comprenons ainsi pourquoi Bouhafs peut se prétendre journaliste : c'est un métier qui visiblement ne demande aucune capacité particulière, et surtout pas d'être informé de ce que tout le monde sait."

 

Et les réponses!

 

"Ils pensent gaucho et agissent en gaucho : aujourd'hui un bachelier ne sait plus écrire sans fautes, possède un vocabulaire misérable. Ils voulaient un nivellement par le bas et l'ont obtenu : des traîtres pour la plupart."

 

"Vocabulaire limité à environ 25 mots pour les jeunes issus des "quartiers""

 

"Les profs, gauchistes, sont souvent schizophrènes, je l'ai souvent constatés chez bien des collègues : pour vivre dans cet environnement, il faut savoir être pragmatique... On y laisse de plumes, mais on peut enregistrer alors quelques victoires !"

 

"En effet : ils expliquent en avoir marre quand ils sont seuls, et se remettent à militer en groupe. J'ai pu m'en apercevoir"

 

"Dans le prolongement de 68, l’educ nat a promu le laxisme et en parallèle a cultivé la haine se soi pour les petits français et la haine de la France pour les autre. Ils ont nettoyé notre histoire, déboulonné nos héros, en ont imposé d’autres, venus d’ailleurs. Idiots utiles !"

 

"C’est amusant tout de même ceux qui disaient il est interdit d’interdire disent aujourd’hui il faut obliger à rendre obligatoire (cf cohn bendit) une belle génération de merde quoi!!! La juste pensée est entre les deux et la responsabilisation des parents"

 

"Je plussoie...et pourtant j’en suis...mais ça confirme cette sensation d’être un ovni depuis pas mal d’années !"

 

"J’ai baigné dedans pdt 40ans ... les profs «  à l’ancienne » étaient en minorité"

 

"Alerte historique : Les enseignants commencent à réfléchir par eux mêmes. Source sûre. Même la gauchiasse la plus carabinée. Ça bouge!"

 

"Normal à la sortie de la guerre l'éducation nationale,l'information,les arts,ont été donnés à la gauche."

 

"Il était temps ...mieux vaut tard que jamais ! Mais peu d'espoir pour un changement. .."

 

"C'est bien connu et les enseignants qui ne sont pas de ce bord , sont généralement mal vus par leurs collègues, ils sont les pestiférés du milieu professionnel mais il y en a tout de même."

 

"Tous les pyromanes finissent pompiers lorsque le feu les approche ."

 

"Je retire "essentiellement", et je remplace par "pour sa plus grande partie". Je maintiens tout le reste."

 

"En tant que non gauchiste, j'ai beaucoup souffert à l'EN, ils n'ont que ce qu'ils méritent, dommage pour les gosses et les non gauchistes et surtout pour la France."

 

"Ça a bien change tu sais. Beaucoup de larves egoistes qui ne pensent pas a grand chose a part leur petite vie rangee de merde. Ils font plein d heures sup pour payer leur credits et se balancent pas mal de tout ce qui se passe en dehors de leur bulle... C est fini les gochos..."

 

"Le prof est le pinacle de la fonction publique. Il vote à gauche depuis toujours puisque c'est dans son intérêt et qu'il n'a aucune idée des réalités économiques."

 

"En discutant hier avec l'assistante sociale de l Education Nationale, j ai compris comment l administration française a pu balancer des milliers de Juifs aux Allemands. Écoeurant de lâcheté, de hypocrisie et de bêtise administrative..."

 

"Entièrement d'accord avec vous, 35 ans dans l'éduc nat, des gauchistes, des bisounours et des idiots"

 

"Et rien ne changera pour autant dans l'Education Nationale. Les phénomènes d'auto-censure et d'abdication vont même s'amplifier pour ne pas perdre sa tête. Profs, journalopes et magistrats = gauchasses irrécupérables. Le trio qui aura détruit la France."

 

"Histoire d'arrêter de dire des bêtises sur les gauchos de l'éducation nationale. 53% des enseignants ont voté Macron et partis de droite confondus...on est loin du nid de gauchistes extrêmes..."

 

"Vote bobo bien-pensant, post-socialo, donc gaucho mondialisé, relativiste, non genré, amoureux de l'Autre, tiersmondiste, et j'en passe. Tout les gauchistes débiles ne sont pas à LFI, et ils ont voté massivement macron en 2017, pour faire les castors face à le Pen. Autre chose ?"





22/11/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 351 autres membres