Projets gaz de schiste en Aquitaine-Midi-Pyrénées.


 Petit résumé de la situation

- Pour le permis Beaumont de Lomagne, Rose Fraysssinet, co-présidente des Amis de la Terre (Toulouse) a eu M. Cure (responsable de la division sous-sols de la DREAL Midi-Pyrénées) il y a deux jours. Ce dernier lui a précisé quelques éléments :

- L'instruction des permis de Beaumont de Lomagne et Mirande, reçue fin mars, est bientôt finie. 
Cette instruction doit valider : 


- que le pétitionnaire est en conformité avec la loi de juillet 2011 (pas de fracturation hydraulique), (ce qui ne les dispense pas de la pratiquer, ce qui est possible à partir du moment où elle n'est pas mentionnée !
Voir ci-dessous ce qu'a déclaré l'entreprise 3 Legs, Oil and Gas pour le permis de Cahors, c'est très instructif !)

- qu'il a la compétence technique (s'il a déjà pratiqué sur le territoire français où en partenariat avec d'autres compagnies)


- s'il a la capacité financière pour mener à bien ces recherches (cette dernière partie est assez longue car ce sont des petites compagnies qui n'ont pas pignon sur rue)

Tous ces points seront abordés lors de notre très attendu RV avec le préfet du 31 (RV demandé par les différents collectifs concernés).
Ensuite le dossier sera envoyé au préfet de Haute Garonne, coordonnateur pour ces permis, qui décidera si l'instruction est satisfaisante et s'il envoie la demande au ministère.

Ensuite le ministère lance l'appel à concurrence, à savoir : qui est intéressé sur ce territoire à mener des recherches d'hydrocarbures ou autres, si des compagnies veulent s'entendre ou abandonner. 
Nous attendons de savoir de quelle durée est cette mise en concurrence.

- après les permis sont cartographiés et ils donnent lieu à parution au JO en France mais également aux JO européen

- c'est à ce moment que le préfet coordonnateur démarre une instruction locale en consultant les services préfectoraux des départements concernés par les permis pour avis.

- tout ça remonte au ministre qui décide de signer ou pas, c'est l'étape où en est le permis de Cahors pour lequel il ne manque que la signature du ministre

- pour le permis de Cahors, donc, ne manque que la signature du Ministre ! (de l'écologie, inexistant, ou de l'industrie, ou des deux ?)

Voici une information très intéressante transmise à ma demande par l'association GADEL de Cahors, qui détient la copie des permis de Cahors et de Beaumont de Lomagne pour qui souhaite les consulter,

La seule information déclarée en page 14 quant à la technique (d’exploration) est : « Pour produire du gaz de schiste il est important de briser les argiles saturées qui le contiennent à l’aide de jet d’eau sous pression et, lorsque cette eau remonte à la surface, il faut alors la débarrasser des ions pollués qu’elle renferme ».
Nulle part est inscrite « fracturation hydraulique », mais cela y ressemble de près !!

Nous voyons bien comment ces demandes deviennent réelles. De nombreux signes prouvent que les entreprises essaieront par tous les moyens de rechercher en France, et ailleurs, toujours plus d'hydrocarbures.
La lutte citoyenne élargie, sera certainement le seul moyen d'empêcher l'avancée de ces projets.

L'organisation d'un système de Veille Information Action (VIA) se met en place dans différents collectifs.
Nous vous informerons prochainement de son organisation au niveau de notre collectif.

Même s'il y a de nombreux sujets tout aussi aberrants les uns que les autres, il nous paraît primordial de bloquer DÈS LE DÉBUT TOUT PROJET DE FORAGE. Même si la solidarité inter-collectifs existe, nous avons besoin de tous, chacun à sa façon pour défendre notre territoire.

 

Source Jean Luc Vialard

 



04/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres