Pire qu'ebola, la corruption en Afrique

 

Chaque année, c'est 1,4 milliard de dollars qui sont perdus à cause de la dette et l'évasion fiscale. La Sierra Leone, le Liberia et la Guinée ont dû lancer un appel à l'aide internationale pour tenter de contenir l'épidémie.


Les finances publiques de ces trois pays sont littéralement siphonnées. Chaque année 1,07 milliard d'euros disparaissent au titre des fraudes fiscales et de la corruption. Ces trois pays consacrent par ailleurs quelques 100 millions de dollars au remboursement de leurs créanciers, notamment le FMI et la Banque mondiale, au détriment d'investissements dans la santé.

 

Point de départ de l'épidémie, la Guinée a ainsi alloué en 2012 davantage d'argent pour servir sa dette que pour financer ses dépenses de santé publique. Une dette rappelons-le qui s’est accumulée en grande partie durant des périodes de guerre civile, de dictature ou de régimes à parti unique.

 

La dette, la corruption et l'évasion fiscale, tuent les populations d’Afrique de l’Ouest.

 



27/12/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets décembre 2014 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres