Migrants: rien n'est plus douloureux que de n'être personne.

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/m.gifodeste hommage à ceux qui au bout de la route n'ont trouvé que le néant.

 

Ils ont marché dans le sable et le sang

Se sont brûlé les yeux au soleil des déserts

La peau tatouée des blessures des barbelés

Le souvenir des tortures, des nuits sans sommeil

La longue route vers nulle part

Vers le si petit espoir d’une vie possible

Ils ont tourné le dos à leur passé sans entrevoir l’avenir

Longue cohorte d’ombres

Lancées sur les chemins d’infortune

Ils n’avaient simplement pas d’autre choix

Mourir ou essayer, tenter l’impossible, l’inaccessible étoile,

Le rêve entrevu,

Et le rideau qui soudain s’abat

Au bout de la route il n’y avait que le néant.

 


 

Voila pourquoi ils partent, voila pourquoi ils arrivent à nos frontières, voila pourquoi ils ne renonceront pas.
A tous ceux qui ne parlent que de reconduite à la frontière, de repousser l'envahisseur, je n'ai que ce regard à opposer.
A tous ceux qui s'en moquent je dénie l'appartenance à l'humanité.
Ce regard nous questionne et nous accuse.
Nous pouvons continuer sur cette voie, elle ne nous sera pas pardonnée....

 

enfant2.jpg

 

exil.jpg

 

 



06/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Migrants - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion