Manifestation du 15 mars à Cahors.


Est venu le temps de décider qu'on a assez parlé et choisir d'agir. Aujourd'hui, nous avons participé à la manif "retraités et ehpad". Le Lot est un département où il fait bon vivre, Macron dirait département de privilégiés. Alors, un peu inquiets sur le nombre de personnes qui  répondraient présent, nous avons défilé avec plus d'un millier de personnes.

Quelques discussions avec des gens sympas, et une évidence: la colère monte, le ras le bol est patent.

Nous avons longuement débattu avec un sympathique jeune cheminot qui distribuait des tracts pour  les ehpad, l'avons persuadé que tout n'était pas désespéré et qu'il fallait se serrer le coudes, avons essayé de convaincre une mamie agacée que les responsables de ses soucis ne sont pas les bénéficiaires du RSA, appris qu'en ce moment, un syndicat reçoit des demandes d'adhésions en nombre de jeunes qui disent en avoir ras le bol et veulent engager la lutte.

Une journée positive, qui appelle des suites, et qui confirme l'absolue nécessité de tricoter de nouvelles solidarités pour faire échec à la politique de Macron.

Un regret, peu d'écharpes tricolores et de jeunes solidaires avec les manifestants du jour... sans doute la date mal choisie...

 

 


 

161 manifestations dans 95 départements, ça aurait du faire un peu plus que quelques secondes de compte rendus dans les médias. Mais rappelons qu'il faut avant tout plaire au monarque et que cette mobilisation naissante, surtout de la part de ceux qu'on nous décrit comme devant se désintéresser de tout, ne doit pas être valorisée.

Allez, le 22 on va faire mieux.

 


 

 

 

 

 



15/03/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres