Manifestation des pompiers. Billet d'humeur


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_5632269_201604190520551.png


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/c.gif
e 15 octobre 2019 a vu un tournant peut-être crucial dans l'évolution des mouvements sociaux en France.

 

Avec la manifestation des pompiers et la manière absolument inouïe avec laquelle elle a été réprimée, le pouvoir a franchi un degré de plus dans la violence et l'ignominie.

 

Qui aurait pu imaginer qu'une réponse aussi barbare, j'emploie ce terme à dessein, puisse être apportée lors d'une manifestation de ce type ? Le pompiers français seraient-ils donc des hordes gauchistes, des violents noyautés par les black blocs, des séditieux ? Comment imaginer pareille réaction du pouvoir ? Et pourquoi ?

 

Pourquoi en effet des ordres, avoués par certains intervenants eux-mêmes ont-ils été donnés pour réprimer violemment, empêcher toute expression d'un lourd mécontentement dans une corporation pourtant si indispensable au bon fonctionnement de notre société.

 

La situation avait quelque chose de surréaliste : des forces de l'ordre empêchant dans la violence l'expression de gens qu'ils ont l'habitude de rencontrer sur le terrain, auxquels ils font appel dans de nombreuses interventions ? Pour ceux qui n'auraient pas connaissance de ce qui s'est réellement passé, je vous conseille  cet article sur mon blog qui offre un tragique et insupportable compte-rendu de cette funeste journée.

 

On peut légitimement se demander ce que poursuit ce gouvernement pour agir de la sorte. En procédant ainsi, il a en effet touché à une profession et des gens respectés et admirés par un grand nombre de français. Le symbole est fort : nous ne laisserons personne exprimer la moindre revendication, remettre en cause l'autorité du pouvoir et du président. Le message est terrible. Ils ne respectent plus personne dans ce pays si ce ne sont les hordes fanatiques chargées de les maintenir à leur place. Cette répression est un double aveu. L'aveu qu'ils sont prêts à tout pour se maintenir et continuer dans leur politique injuste et destructrice, l'aveu qu'ils sont aux abois, terrorisés parce qui pourrait advenir si le mécontentement pour l'instant dispersé amenait un jour prochain tous les mécontents à de rassembler sous une bannière unique.

 

Ils ont pris le risque d'agresser les pompiers pour aller plus loin encore dans leur entreprise de terreur sociale. Ils ne tiennent plus que grâce à ça. La peur des coups, des blessures ou pire encore.

 

Pour le moment, ça marche, mais je me dis que cette fois, ils ont poussé le bouchon un peu loin, et que cela pourrait décider des gens jusqu'ici quelque peu distants à exprimer leur colère dans la rue.

 

Cette funeste journée devrait être regardée comme un signal : le pouvoir se moque des français, le pouvoir n'écoute plus personne, aveuglé par la mission qui lui a été confiée, prêt à tout pour satisfaire les commanditaires.

 

Cette funeste journée montre clairement à tous ceux qui en doutaient encore que la France a basculé, que nous ne sommes plus en démocratie, mais dans une dictature authentique dans laquelle le peuple est muselé, privé de ses droits les plus élémentaires, dans lequel la violence règne en maître.

 

Cette funeste journée nous dit qu'il est grand temps de se réveiller et dire stop ! Après les pompiers, qui vont-ils bien pouvoir éborgner et brutaliser ?

 

pompier.jpg

 



18/10/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets octobre 2019 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 310 autres membres