Les riches sont notre pire poison


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/l.gife pouvoir de nuisance de ce macronsident semble sans limites.

Après avoir rapidement détricoté le Code du travail, il nous prépare un choc fiscal probablement difficile à avaler.
Objectif? Améliorer les sort semble-t-il si difficile des possédants de ce pays. Ceux qui ont de l’argent doivent être cajolés, car ils seraient les seuls capables de nous sortir de la crise. Et là ressort la sempiternelle théorie du ruissellement. En gros, lâcher la grappe aux riches afin que, s’enrichissant davantage, ils soient conduits à augmenter la production et créer des emplois. En d'autres termes, tu enrichis le riche, et quand son verre est plein, il va déborder et laisser tomber quelques gouttes dans le verre du pauvre... Quelle foutaise! Qui a vu par exemple que Mme Loréal, première fortune de France, ayant été dispensée de l’impôt sur la fortune, avait laissé filer quelques sous aux nécessiteux.

On se moque de nous!

Plus d'argent pour les plus riches égal plus d'investissements demain et avalanche d'emplois ensuite... Mais qui peut croire ce discours, qui peut croire à la volonté des possédants de faire œuvre charitable en volant au secours du petit monde ouvrier et laborieux?

Toutes ces théories postulent que le riche est exemplaire, prêt à guider le bon peuple en lui offrant en prime quelques menus subsides!

La richesse est l'objectif des dominants. Dans l'économie libérale, cette richesse est en fait le résultat du travail des autres, ceux qui eux n'accèdent pas à cette richesse qu'ils contribuent à construire. On peut donc dire que les riches vivent au crochet des pauvres qui créent leur richesse mais vivent dans la frustration, le manque et parfois même la misère.
La course à la richesse des possédants n'est nullement dans un soucis de redistribution légitime, mais bien dans le but unique d'entretenir le statut, de montrer, de dire "c'est moi qui ai la plus grosse"... fortune bien sûr!

Nous sommes dans un rapport de force, dans un perpétuel besoin de se confronter à la richesse des autres nantis. Ils ne souhaitent pas s'enrichir pour consommer plus et mieux... Juste pour afficher leur niveau de vie et leur rang. Ce n'est pas leur argent qu'ils entendent mettre en avant, c'est leur position sociale, leur statut! Et le pouvoir qu'il leur donne!

Le riche vit donc du labeur des pauvres, il n'a aucune préoccupation sociale, mais il impose malgré tout ses manières de vivre, d'être et de consommer. Le riche est un nuisible générateur de crises sociales et écologiques. Qui en effet prend l'avion pour quelques jours de ski à des milliers de kilomètres de chez lui... Juste pour dire j'y étais...

Les nantis ne servent à rien dans la production de richesse. Ils n'œuvrent et se démènent que pour maintenir leur privilèges exorbitants.
La conséquence de cette position est dramatique:
Ils orientent en effet toute la production de biens en fonction de leurs désirs, je ne dis même pas besoins, et poussent à la création d'objets et de services sans lien vrai avec les besoins réel de l'ensemble de la communauté humaine. La course incessante à la croissance comme seul objectif salvateur en est bien la marque.
Gaspillage des ressources naturelles, aggravation de la crise écologique, réorganisation du travail (voir en France), baisse généralisée des salaires au nom de la compétitivité.
Un monde entièrement sous le joug d'une minorité égoïste et repliée sur ses privilèges qui n'a d'autre but je le redis que de préserver son rang et ses privilèges. Un cinquième de la population mondiale confisque 80% de la production.

La France de Macron se coule avec délectation dans ce moule ultralibéral, pour le moment dans le silence têtu du chacun pour soi.
L'oligarchie s'appuie sur deux éléments primordiaux: le zèle des serviteurs qu'elle a contribué à mettre en place et qui lui sont redevables, et le silence soumis et désespéré de ceux qu'elle écrase.


La question est: jusqu'à quand?

 

Si vous avez plus de temps, cet article complet ... ICI

 



26/10/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets octobre 2017 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 331 autres membres