Les mensonges de Sarkozy


Sarkozy qui a Caen fustigeait les mensonges de Jouyet s’est pourtant un peu égaré. La petite collection de contre vérités ci-dessous montre qu’il est bien mal placé pour donner des leçons au autres.

 

Voyez un peu ces déclarations lors de ce meeting.

 

«Quand on voit que tous les syndicats de salariés ont appelé à voter pour le candidat de gauche, on est en droit de se demander s’ils défendaient les droits de leurs mandants, ou est-ce qu’ils agissaient en partis politiques ?»

FAUX ! Tous les syndicats ont appelé à voter Hollande sauf UNSA, FO, CFTC et CFDT… Mais il n’en est pas à cela près…

 

«Deux notes du ministère des Finances existent depuis plus d’un an. Elles récusent absolument tous les prétendus reproches qui auraient pu être faits à propos du règlement de la campagne présidentielle. Pourquoi ont-elles été dissimulées, à la justice et aux médias ?»

FAUX ! Ces deux notes ne «récusent» en rien «tous les prétendus reproches qui auraient pu être faits à propos du règlement de la campagne présidentielle». Elles ne font que répondre à une question technique, interne à Bercy : doit-on, oui ou non, encaisser les chèques signés par l’UMP. Ces notes n’ont pas été dissimulées, ni aux médias ni à la justice.

 

«Pendant cinq ans où j’ai été président, nous avons supprimé 165 000 emplois dans la fonction publique. Jamais dans l’histoire de la République, un tel effort n’avait été fait. Le problème est où ? C’est que dans le même temps, les collectivités territoriales ont créé autant de postes de fonctionnaires que l’Etat en avait créés.  Je n’accuse personne… Encore que…»

FAUX ! Si les effectifs des collectivités territoriales ont bien progressé de quelque 160 000 fonctionnaires (pendant que la fonction publique d’Etat en perdait à peu près autant), c’est pour moitié en raison de transfert de personnel dans le cadre de la décentralisation. La hausse est donc deux fois moindre que ce que prétend Sarkozy.

 

«Quand je vois que le gouvernement a réduit de 30% les crédits à la culture !»

FAUX ! En 2013 et 2014, le budget de la culture a reculé de 4% puis 2%. Le budget 2015 prévoit une stabilisation. On est loin des 30%.

 

«L’aide médicale d’urgence coûtait à la France 500 millions en 2012. En 2013 on est passé à 800 millions !»

FAUX ! Un des thèmes préférés de Sarkozy. L’AME, l’aide aux sans-papiers… La hausse n’est pas de 300 millions. Sarkozy minimise le montant de l’AME quand il était en poste (587 millions d’euros en 2012 et non 500 millions)… Et augmente le montant du dispositif depuis que Hollande est au pouvoir (744 millions en 2013 et non 800 millions). Par ailleurs, la hausse s’explique aussi par un micmac comptable ayant imputé aux dépenses de 2013 une partie des dépenses de 2012.

 

«Je me souviens du spectacle lamentable, quand nous avions créé le fichier des empreintes génétiques, qui permet qu’aujourd’hui, un criminel sexuel sur deux est arrêté»

FAUX ! C’est en 1998 qu’Elisabeth Guigou crée le Fnaeg (fichier national automatisé des empreintes génétiques). Sarkozy l’a ensuite étendu, en 2001, à tous les crimes de sang, de terrorisme et de grand banditisme. (Rien à voir avec les violeurs)… Second mensonge, « un violeur sur deux arrêté »… Le taux d’élucidation était de 73% en 2010, contre 74,8 % en 2003. En fait, depuis 15 ans, le taux varie entre 70 % et 90 %, avec un plancher à 71,7 % en 2001 et un pic à 88,5 % en 1997…

 

«50 % des faits de délinquance sont le fait de 5 % des délinquants ! Vous m’entendez bien ?»

FAUX ! Sarkozy utilise une statistique « bidon » dans une étude sur les ados… Rien à voir…

 

«Pour la gauche, c’est une injustice d’être une femme, alors le jour de la journée de la femme, on met des jupes aux garçons.»

FAUX ! Et franchement comique. Il attribue à la gauche une action lycéenne à Nantes…

 

«Nous avons supprimé, avec la loi TEPA, l’impôt sur les successions pour 90% des familles de France!»

FAUX ! La loi en faveur du travail, l’emploi et du pouvoir d’achat (dite loi TEPA) avait bien abouti à ce que plus de 90% des successions ne soient plus assujetties à l’impôt, mais il oublie que c’était déjà le cas pour 75% d’entre elles avant le vote de la loi.

 



11/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets novembre 2014 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres